Categories: Afrique - Santé

Coronavirus : le Nigéria dépasse la barre des 45 000 cas positifs

Le bilan de la pandémie du coronavirus au Nigéria a dépassé les 45 000 cas positifs, avec 354 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, ont annoncé jeudi soir, les autorités sanitaires.

Le Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC) a déclaré jeudi soir que 354 nouvelles infections à la COVID-19 ont été enregistrées dans 17 États, ce qui porte le nombre total de cas confirmés dans le pays à 45 244. Un bilan sans cesse croissante qui fait du Nigéria, le pays le plus touché par la maladie en Afrique de l’ouest. Dans son bilan journalier, le NCDC a indiqué que le territoire de la capitale fédérale (FCT) a recensé 78 cas positifs, suivi de Lagos-76, Kaduna – 23, Ebonyi – 19, Oyo – 18, Nasarawa – 17, Rivers – 17, Delta – 16, Kwara – 15, Akwa Ibom – 13, Edo – 12, Ogun – 12, Plateau – 11, Kano – 9, Bauchi – 6, Borno – 6, Ekiti – 6. A ce jour, le Nigéria compte 930 décès et 32 430 personnes guéries.

Le gouvernement fédéral a annoncé la prolongation de la deuxième phase de l’assoupissement du verrouillage pour quatre semaines supplémentaires. La deuxième phase en cours a été lancée le 2 juin, mais a été prolongée à deux reprises en raison du non-respect observé des protocoles et des règlements prescrits par les PTF (groupe de travail présidentiel). Revenant sur les détails du plan de réponse national approuvé par le président Muhammadu Buhari, le président du PTF, Mustapha, a déclaré que le gouvernement fédéral, à travers le groupe de travail, s’engagerait davantage avec les États et les conseils pour améliorer la sensibilisation de la communauté. Plus important encore, il a déclaré que les États, ainsi que le territoire de la capitale fédérale (FCT), seraient chargés de faire appliquer les interventions non pharmaceutiques, en particulier le port de masques faciaux dans les lieux publics.

Récemment, le président nigérian a appelé ses concitoyens à continuer de faire preuve de patience et de compréhension face aux inconvénients créés par les mesures de précaution prises pour la COVID-19, en particulier la réglementation sur les lieux de culte. «Chaque mesure qui a été introduite pour contenir cette maladie peut avoir ses conséquences involontaires sur la vie quotidienne de notre peuple, et j’appelle donc les musulmans et les autres fidèles à continuer à faire preuve de plus de compréhension avec le gouvernement alors que nous prenons les mesures appropriées pour protéger nos gens grâce à la distanciation sociale» , a déclaré le dirigeant nigérian dans son message aux musulmans à l’occasion de la célébration de l’Aïd-el-Kabir,

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.