Categories: Monde - Santé

Coronavirus : la Première ministre de Nouvelle-Zélande remonte les bretelles à Donald Trump

Le Premier ministre de la Nouvelle Zélande, Jacinda Ardern, a recadré le président américain, Donald Trump, mardi, qui a parlé de « grande vague » de coronavirus dans le pays.

Ardern a critiqué les propos de Donald Trump d’une “poussée” incontrôlée de coronavirus en Nouvelle-Zélande comme “manifestement faux”. Elle a exprimé sa consternation après que le président américain a exagéré en qualifiant la nouvelle épidémie de virus en Nouvelle-Zélande comme une “vague énorme” que les Américains feraient bien d’éviter. “Quiconque suit”, a déclaré Ardern, “verra assez facilement que les neuf cas de Nouvelle-Zélande en un jour ne se comparent pas aux dizaines de milliers des États-Unis.”

“De toute évidence, c’est manifestement faux”, a-t-elle ajouté à propos des remarques de M. Trump, dans une critique inhabituellement brutale d’un allié américain. La Nouvelle-Zélande a été saluée comme une réussite mondiale après avoir éradiqué la transmission locale du virus et Mme Ardern a été saluée comme «l’anti-Trump». Mais la récente découverte d’un cluster à Auckland a contraint la plus grande ville du pays à se confiner. Cependant, malgré cela, le contraste entre le pays et les Etats-Unis est énorme en matière de nombre de cas journaliers.

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.