@ actucameroun

Cameroun – Coronavirus : une église sème le doute au sein de la population et fait la loi dans le pays

Une église au Cameroun qui fait circuler les informations selon lesquelles le coronavirus n’existerait pas, a été fermée par les autorités du pays, rapporte la VOA.

Des membres d’une église, Tabernacles of Freedoms Ministries à Yaoundé, la capitale du Cameroun, quatre femmes et trois hommes se déplacent de maison en maison et de rue en rue en se disant évangélistes de la fin des temps. Selon VOA, ils racontent par le biais d’une certaine Prudence Mayah, trente-deux ans, la chef du groupe de sept, désignée par les membres de l’église comme une sœur, que Dieu leur avait révélé par l’intermédiaire de leur pasteur Ngoa Atangana que les nations gaspillaient le temps et les ressources consacrés à la lutte contre le COVID-19.

“Nous demandons à tout le monde de se mettre à genoux et de prier et de savoir qu’il n’y a rien en tant que coronavirus”, a déclaré Mayah. “C’est la punition de Dieu pour les actes répréhensibles, pour les nombreuses guerres que les gens combattent dans le monde. Un homme épouse un homme et une femme épouse une femme, donc Dieu est très en colère”, a-t-elle poursuivi. Selon certains qui avaient été « évangélisés », la jeune femme enseignaient de ne pas porter de masque et ils indiquent croire en ses enseignements.

« Nous avons déjà fermé cette église »

Le Coronavirus a pourtant déjà fait plus d’un million de morts dans le monde depuis son avènement en décembre. Au Cameroun, le virus a infecté plus de 17 000 personnes et environ 400 décès ont été dénombrés dans l’État d’Afrique centrale. Mais cela n’arrête pas l’église des Tabernacles, qui compte environ 300 adeptes et atteint plus de gens avec des émissions sur les stations de radio de Yaoundé, rapporte VOA.

La semaine dernière, la gouverneure Naserie Paul Bea de la région du Centre du Cameroun a déclaré que trois étudiants avaient refusé de passer leurs examens de certificat d’études secondaires parce qu’on leur avait demandé de porter des masques. Lorsqu’on a demandé aux parents de l’élève de venir à l’école et de convaincre leurs enfants de porter les masques, les parents ont choisi de ramener les enfants à la maison. Ils ont dit qu’ils étaient membres de l’église.

Une situation qui a exacerbé le gouverneur qui a ordonné à l’église de suivre les instructions sur la prévention du COVID-19 ou d’être arrêtée ses services. “Nous avons déjà fermé cette église pour des politiques anti-gouvernementales”, a déclaré Bea. “Vous pouvez imaginer, certains de nos jeunes ont refusé les vaccinations. Certains refusent désormais les mesures barrières (contre le COVID-19). Certains d’entre eux refusent même d’aller aux hôpitaux, (disant) que si vous mourez, ils peuvent prier et vous revenez à la vie “, s’est indigné le gouverneur. VOA rapporte cependant, que même avec la fermeture de l’église, les membres ont continué à organiser leurs prières et réunions quotidiennes devant le bâtiment scellé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus