L'imam de Djibo Souaibou Cissé @ VOA Afrique

Burkina Faso: Roch Kaboré réagit à l’assassinat du grand imam de Djibo

Le président burkinabé, Roch Kaboré, a condamné ce samedi 15 août 2020, l’assassinat du grand imam de Djibo, Souaibou Cissé.

Enlevé mardi 11 août 2020 par des groupes armés, le grand imam de Djibo a été retrouvé mort ce samedi 15 août 2020 à Tilleré, localité située à 4 km de djibo sur l’axe Namsiguia-Djibo. Son assassinat a affecté la communauté religieuse de Djibo ainsi que le chef de l’Etat burkinabé. Sur sa page Facebook, Roch Kaboré dit être profondément triste face à cette tragédie: “J’ai appris avec une grande affliction l’assassinat ignoble et barbare ce 15 août 2020, du grand imam « Ghadi » de Djibo, Souaibou Cissé, enlevé mardi dernier par des hommes armés”, a écrit le chef de l’Etat burkinabé.

Pour lui, le meurtre de ce dignitaire religieux, chef de la communauté musulmane de la province du Soum, est révélateur de la nature profondément obscurantiste et inhumaine de ses auteurs. Il a par la suite, condamné ce crime odieux : “Je condamne fermement cet assassinat odieux, qui vise à saper notre modèle de tolérance religieuse, et les fondements de notre Nation”, a déclaré Roch Kaboré qui a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à la communauté musulmane de Djibo, et à l’ensemble de la communauté musulmane du Burkina Faso.


“Uni et solidaire, notre peuple triomphera des forces du mal, que nous allons traquer sans relâche”, a-t-il conclu. De son vivant, l’imam de Djibo âgé de 73 ans, incarnait un modèle de tolérance religieuse et de fraternité dans cette région située au nord du Burkina Faso. Il œuvrait également pour un rapprochement entre les chrétiens et la communauté musulmane de la ville. Son enlèvement est survenu mardi, entre Namsiguia et Djibo, alors qu’il revenait du mariage d’un proche à Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus