L'imam de Djibo Souaibou Cissé @ VOA Afrique

Burkina Faso: le grand imam de Djibo enlevé mardi, retrouvé mort

Le Grand imam de Djibo, Souaibou Cissé, enlevé mardi par des hommes armés non identifiés, a été retrouvé mort ce samedi 15 août 2020, a-t-on appris de la presse locale.

Alors qu’il revenait du mariage d’un proche à Ouagadougou, le grand imam de Djibo, Souaibou Cissé, a été enlevé mardi 11 août 2020, par des hommes armés entre Namsiguia et Djibo. Depuis, aucune nouvelle n’a été donnée de la part des autorités sur l’identité des ravisseurs, encore moins, sur l’état du guide religieux.

Il aura fallu attendre ce samedi, soit 5 jours après l’enlèvement du guide religieux pour qu’une presse locale, citant les proches de l’imam, annonce qu’il a été retrouvé mort à Tilleré, localité située à 4 km de djibo sur l’axe Namsiguia-Djibo. Selon la source, la cérémonie d’inhumation de ce guide religieux, président de la communauté musulmane du Soumis est prévue pour ce samedi 15 août 2020.

Un modèle de tolérance réligieuse

Le grand imam de Djibo est considéré comme un modèle de tolérance religieuse et de fraternité dans cette région située au nord du Burkina Faso. Il oeuvre depuis des années pour le rapprochement entre chrétiens et musulmans et avait refusé de quitter la ville de Djibo malgré les menaces terroristes. Son enlèvement avait suscité beaucoup de réactions dans cette communauté.

En juin dernier, à l’occasion de la visite du président Roch Kaboré dans cette localité, les habitants avaient demandé la sécurité du tronçon Namsiguia-Djibo, longue d’une trentaine de kilomètres et sur lequel la présence d’individus armés non identifiés est signalée depuis des mois. En novembre 2019, l’ex-maire de Djibo Oumarou Dicko a été assassiné sur ce tronçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus