Burkina Faso: 125 805 candidats à l’assaut du Baccalauréat 2020

L’examen du Baccalauréat a démarré depuis lundi au Burkina Faso. Au total, 125 805 candidats répartis dans 471 jurys sont à la recherche du premier diplôme universitaire.

Le ministre Stanislas Ouaro a procédé au lancement des épreuves écrites au lycée mixte de Goughin lundi 03 août 2020. A cette occasion, l’autorité ministérielle a rassuré les uns et les autres que toutes les dispositions idoines ont été prises pour que les compositions se déroulent dans de meilleures conditions et suivant le protocole sanitaire en raison de la pandémie du coronavirus.

Au total, 125 805 candidats répartis dans 471 jurys sont à la quête du Baccalauréat cette année. Le plus jeune des candidats a 15 ans et le plus âgé totalise 63 ans. Pour cette session du baccalauréat 2020, environs 40 000 acteurs ont été mobilisés à travers le pays pour la réussite de cet examen qui aura coûté environs 5 milliards 500 millions de francs CFA. Les résultats du premier tour sont prévus pour le 7 août prochain.

Roch Kaboré évoque le contexte sanitaire et sécuritaire

Lundi, le président burkinabé Roch Kaboré a adressé ses vifs encouragements et ses vœux aux différents candidats qui prennent part aux épreuves écrites du Baccalauréat session d’août 2020. Dans son adresse, il a évoqué le contexte sécuritaire et sanitaire dans lesquelles se déroule cette composition : “J’ai une pensée particulière pour tous les acteurs qui se sont investis, en dépit du contexte national difficile marqué par l’insécurité et la pandémie de la covid-19, pour offrir à nos enfants, la chance d’embrasser des études universitaires”, a-t-il déclaré.

La situation sanitaire due à la pandémie du coronavirus connait une certaine stabilité au Burkina Faso ces dernières semaines. La propagation a nettement diminué, selon le bilan officiel du gouvernement. Toutefois, le contexte sécuritaire reste assez préoccupant. En effet, certains élèves ont été héliportés par l’armée pour aller composer en raison de l’insécurité. Soulignons que le gouvernement de la région de l’Est a prorogé de deux mois supplémentaires le couvre-feu instauré depuis des mois dans la lutte contre le terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus