Gampiné Paule Marie Pierrette @ Facebook-Bw Tv

Burkina – BAC 2020: Gampiné Paule Marie Pierrette fait carton plein (18,38/20)

Les autorités burkinabé en charge de l’Education ont proclamé les résultats de l’examen du Baccalauréat session 2020 ce jeudi. La meilleure moyenne de la série D revient de droit à Gampiné Paule Marie Pierrette avec 18,38/20.

Âgée de 19 ans, Gampiné Paule Marie Pierrette, élève au collège privé Horizon international de Ouagadougou, a fait carton plein au Baccalauréat session 2020. Au terme de la proclamation des résultats ce jeudi 13 août 2020, il en ressort que la lauréate a réussi à son examen avec une moyenne de 18,38/20.

Au Burkina Faso, l’examen du Baccalauréat s’est déroulé du 03 au 21 août 2020. Au total, 125.805 candidats, dont le plus jeune a 15 ans et le plus âgé, 63 ans, ont été à la recherche de ce sésame. A noter que la performance de Gampiné Paule Marie Pierrette est très appréciée par les internautes.

Ci-dessous, les notes obtenues par matière:

SVT : 20/20

Math :19/20

PC :20/20

Français :14 /20

Anglais écrit :18/20

Histoire et Géographie : 19/20

Philosophie : 15/20

Eps /inapte

Total des points :441/480

Moyen générale:18, 38 /20

Mention :Très bien

Aucune description de photo disponible.

Taux de succès en hausse!

Cette année, les taux de succès aux CEP, BEPC, BEP, et CAP sont en hausse, comparativement à l’année dernière:  ” Pour le CEP, le taux de succès est de 66,06% contre 55,11% en 2019; pour le BEPC, nous avons 36,47% contre 26,62% en 2019; et pour le CAP et le BEP, nous avons un taux 63,37 contre 46,86% en 2019″.

Au Brevet d’Etudes du Premier Cycle cette année, la performance qui a fait l’objet d’attraction, est celle de la jeune élève Sawadogo Fatimata Bintou Jaharahï. Âgée de 16 ans, elle a décroché son BEPC avec une moyenne de 18,66/20.

Contexte difficile

Les examens de fin d’année se sont déroulés dans “un contexte difficile” au Burkina Faso. En proie à la menace terroriste depuis plusieurs années, le Burkina, comme tous les pays du monde, est confronté à la pandémie du coronavirus. Les écoles ont été d’abord fermées avant d’être rouvertes, suite à la stabilisation de la situation sanitaire.

Le gouvernement avait fait usage de canaux numériques pour assurer la continuité des cours, notamment, par voie radiophonique. Il est important de préciser que l’armée burkinabé a été mise à contribution pour héliporter certains élèves jusqu’à leur centre de composition en raison de la menace terroriste. L’organisation effective des différents examens de fin d’année est non seulement un pari gagné pour le gouvernement, mais aussi et surtout, à l’effort conjugué des acteurs de l’éducation, l’armée et les parents d’élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus