Inoussa Chabi Zimé, nouveau maire de Parakou

Bénin: voici le profil de Inoussa Chabi Zimè, le nouveau maire de Parakou

Après un temps de suspens, le nom du nouvel édile de Parakou a été dévoilé ce jeudi 13 Août 2020 au conseil municipal. Voici le profil de celui qui vient remplacer le professeur de droit, Aboubacar Yaya.

Né le 20 Octobre 1971, Inoussa Chabi Zimè, élu ce jeudi 13 Août 2020, maire de la Commune de Parakou, en remplacement de l’universitaire Aboubacar Yaya, est natif d’Amawignon, une localité située dans la commune de Parakou.

Le nouvel occupant de l’hôtel de ville de la cité des Kobourou a fait l’essentiel de ses études dans la Commune de Parakou où il obtint en 1996, son baccalauréat série D.

Dans la même année, il perd son géniteur, son seul soutient, et a dû abandonner les études universitaires pour se consacrer à la craie. Il devint ainsi, l’année qui a suivi l’obtention de son parchemin (BAC), un enseignant communautaire à l’école primaire publique de Wokodorou dans la ville de Parakou.

Il exercera cette fonction d’enseignant communautaire de 1997 à 1999 avant d’être sollicité par le collège d’enseignement général de Guêma pour dispenser des cours de sciences naturelles.

Son engagement à partager sa connaissance avec les élèves et sa conscience professionnelle, ont conduit le directeur du collège d’enseignement général de Guêma d’alors, à le nommer en 2005 chargé de discipline aux côtés d’un de ses collègues.

De ce poste de chargé de discipline, il devient ensuite surveillant du collège après la nomination de son collègue par l’Etat. Il cumula la fonction de surveillant avec celle de journaliste à la radio Deeman fm, une seconde passion.

Après la démission d’Assouma Yagui de la direction de cette radio, il en devint le directeur. Il reprend parallèlement ses études universitaires et devient par la suite professeur de français. Titulaire d’un certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire, il démissionne de la direction de Deeman Fm pour se consacrer exclusivement au monde de l’enseignement.

C’est ainsi qu’il fut nommé directeur du Ceg Guessou-Sud, puis celui de Guessou-Bani, avant de devenir le chef service de l’enseignement secondaire général du Borgou.

1 commentaire
  1. sultan aziz dit

    J’ai pas de commentaires négatifs..à son sujet vu son cv

    c’est un homme de terrain…

    Mais qu’on soit..br…ou up…pour raisons de positionnements…je dis..nous ommes tous des yayyistes…depuis les collines..jusqu’à malanville

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus