Les Forces de résistance au pouvoir Talon Ph: Matin Libre

Bénin – Rencontre d’élaboration d’une feuille de route: la résistance bientôt en ordre de bataille?

Les locaux du “Chant d’oiseau” de Cotonou servent, depuis ce samedi matin, de cadre à un atelier d’évaluation et d’orientation des actions pour la résistance au régime du président Patrice Talon.

Après un temps de silence, la résistance au pouvoir du président Patrice Talon se prépare pour renouer avec ses activités. Un atelier est en cours depuis ce matin pour définir une feuille de route pour les activités futures, entrant dans la lutte pour la restauration de l’Etat de droit et de la démocratie.

A Lire aussi: Bénin: Paul Hounkpè situe la position des FCBE par rapport à la « Résistance »

A moins de sept mois de la tenue de l’élection présidentielle, les Etats-majors des partis politiques et même des potentiels candidats indépendants, affûtent déjà leurs armes pour la conquête du pouvoir exécutif en 2021.

Silencieuse depuis un moment, la résistance au pouvoir en place sort également de sa torpeur à la faveur d’un atelier en cours, depuis le matin du samedi 22 Août 2020, au Chant d’oiseau de Cotonou. Cet atelier d’évaluation des actions passées et d’élaboration d’une feuille de route a réuni le président du parti Restaurer l’Espoir, l’ancien ministre Candide Azannaï, et certains leaders de l’opposition.

Cet atelier, le premier d’une série, permettra à ces leaders de l’opposition hostiles à la tenue d’une élection présidentielle dans le contexte politique actuel, où ils reprochent au chef de l’exécutif d’avoir créé toutes les conditions d’une élection présidentielle exclusive, non équitable, et non transparente, de se mettre en ordre de bataille.

Pour la résistance, l’urgence n’est pas la tenue d’une élection

Si, au sein de la mouvance, on se mobilise pour une nouvelle candidature du président de la République; au niveau de la résistance, la préoccupation semble être ailleurs.

L’atelier en cours au Chant d’oiseau de Cotonou et qui regroupe plusieurs partis et mouvements de l’opposition ne vise certainement pas à désigner une candidature. Il vise, selon les organisateurs, à élaborer de nouvelles stratégies de luttes pacifiques, afin de parvenir à la restauration de l’Etat de droit et de la démocratie dans le pays.

Pour les forces de la résistance, c’est cela la priorité et le préalable à toute élection juste, inclusive et transparente. A l’issue des échanges de ce jour, des résolutions seront prises, une feuille de route qui servira d’orientation aux combats politiques à venir.

1 commentaire
  1. Zeus dit

    Ne croyez plus trop en ce monsieur.Il nb n’a jamais été opposant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.