Personnel rappelé des missions diplomatiques Ph: La nation Bénin

Bénin – Réaménagement de la carte diplomatique: fructueux échanges entre Agbénonci et le personnel rappelé

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a rencontré, mercredi 26 août dernier, les agents rappelés des postes diplomatiques et consulaires, pour une séance d’échanges et de partages sur le réaménagement de la carte diplomatique.

Les personnels rappelés des postes diplomatiques et consulaires, pour des raisons de rationalisation des ressources de l’Etat, ont pris langue, ce mercredi 26 Août 2020, avec le chef de la diplomatie béninoise.

A Lire aussi: Bénin: les copies figurées de deux ambassadeurs reçues par Aurélien Agbénonci

Au titre des agents invités à cette séance, il y a ceux qui ont été rappelés au terme de leur mission diplomatique au poste d’affectation et ceux dont le temps de mission a été raccourci.

Le ministre Aurélien Agbénonci a, au cours de la rencontre avec les personnels rappelés des postes diplomatiques, mis un accent particulier sur le contenu de la dernière réforme relative au réaménagement de la carte diplomatique. Dans ses explications, Agbénonci a fait savoir que c’est pour des raisons de rationalisation des ressources que le gouvernement a décidé de revoir sa carte diplomatique.

Il s’agit, selon Aurélien Agbénonci, de mener désormais l’action diplomatique à travers de nouveaux modes de représentation. Le Bénin, indique-t-il, a opté pour la création d’un palier d’ambassadeurs non-résidents au département et de pôles régionaux sur les cinq continents.

Ensemble avec vous, nous allons réinventer la nouvelle diplomatie. Nous allons gagner en efficacité. Singapour l’a fait avant nous” », a déclaré le ministre Aurélien Agbénonci, selon des propos rapportés par le quotidien du service public

A en croire le ministre, la réforme actuelle, qui conduit au réaménagement de la carte diplomatique, entre en ligne de compte de la mise en oeuvre du programme d’action du gouvernement.

Le ministre a, par ailleurs, invité ses collaborateurs à un réarmement moral, car, selon lui, ce qui arrive est une opportunité pour aller de l’avant et ce qui compte, c’est l’adaptation, les démarches à suivre, les concepts nouveaux à utiliser dans la relation diplomatique.

Nécessité d’une carte diplomatique renforcée

Le chef de la diplomatie béninoise analyse les changements opérés au niveau de la carte diplomatique du Bénin comme un allègement et un renforcement de celle-ci.

A l’en croire, la mutation au niveau de la carte diplomatique est une option de rationalisation du personnel. Justifiant cette option du gouvernement sur la chaîne du service public, Aurélien Agbénonci estime qu’avec la modernité et l’apparition du numérique dans tous les secteurs d’activité, les options doivent suivre le mouvement.

« On ne peut pas utiliser les ressources du XVIIème siècle pour affronter le XXIème siècle », a-t-il laisser entendre.

Ainsi, pour le ministre des affaires extérieures et de la coopération, des modifications sont apportées à la carte diplomatique, dans la perspective d’arrimer la diplomatie béninoise aux défis contemporains.

 »Nous avons décidé d’avoir une carte diplomatique très allégée, mais renforcée. Certaines ambassades, comme Paris, Washington, seront des pôles régionaux. Nous serons présents sur tous les continents. Nous aurons des ambassadeurs non-résidents, qui, à partir de Cotonou, avec les moyens, opéreront et seront accrédités auprès de certains pays. C’est une modernisation de l’outil. On ne peut pas baser notre diplomatie sur des dogmes qui sont dépassés et sur des modes de représentation qui ne sont plus efficaces », va-t-il justifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.