Bénin: décès de l'ancien ministre des transports Richard Sènou Photo: Africa 24

Bénin: programme de l’inhumation de l’ancien ministre Richard Sènou

Décédé le samedi 25 Juillet 2020 au Centre national hospitalier et universitaire (CNHU), l’ancien ministre de Boni Yayi, Richard Sènou, sera inhumé le samedi 22 Août 2020 à Porto-Novo.

L’ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale et ancien ministre des transports et des travaux publics, décédé le samedi 25 Juillet 2020 des suites d’une maladie, sera enterré le samedi 22 Août prochain à Avakpa, dans la Commune de Porto-Novo.

Analyste financier principal de la Banque Mondiale, Richard Mahougnon Sènou est décédé à l’âge de 72 ans. Le programme des obsèques de l’illustre disparu se présente comme suit:

PROGRAMME DES OBSÈQUES

Jeudi 20 Août 2020
20H00 : Veillée de prière et de chants à l’Eglise
Bon Pasteur de Cotonou
Vendredi 21 Août 2020
20H00 : Veillée de Prières à l’Eglise Notre Dame
de Porto-Novo.
Samedi 22 Août 2020
04H00 : Levée du Corps à la morgue de Proci.
04H30 : Arrivée du corps dans la maison
familiale à Avakpa
07H30 : Cérémonie dans l’intimité familiale.
08H00 : Arrivée du Corps à la Maison
Internationale et de la Culture de
Porto-Novo.
10H30 : Départ du corps pour l’Eglise Notre
dame de Porto-Novo.
11H00 : Messe
11H30 : Inhumation au cimetière Municipal de
Djègan-Daho – Porto-Novo, suivie de
la présentation de condoléances à la
sortie du cimetière.

Qui était Richard Mahougnon Sènou?

L’ancien ministre des travaux publics et des transports, Richard Mahougnon Sènou, rappelé à Dieu ce samedi 25 juillet 2020, était un gestionnaire des finances publiques et un acteur politique. Précédemment fonctionnaire de la Banque Mondiale, il fut candidat aux élections présidentielles de 2006 et 2016.

Né le 26 avril 1950, Richard Mahougnon Sènou a fait ses études à l’université de Paris Nanterre où il obtint une maîtrise en Économie, après un Bac série D au Collège Père Aupiais de Cotonou.

De 1978 à 1980, il fit un stage en expertise comptable à Paris. De 1992 à 1998, il a conduit avec succès, plusieurs projets d’infrastructures au Burundi, au Rwanda et en République Démocratique du Congo. Devenu analyste financier durant les années 1985 et 2006, il a dirigé le groupe des projets du secteur énergie de la Banque Mondiale au Burkina Faso, en Sierra Leone, et au Ghana.

A l’élection présidentielle de 2006, il a essayé de briguer la magistrature suprême et obtint 16.208 des voix. Il a rejoint en novembre 2006, le gouvernement du président Boni Yayi où il restera jusqu’en juin 2007 dans le département des travaux publics et les transports.

Il a contribué de par ses compétences, à la réalisation de grands ouvrages tels que les passages supérieurs de Houéyiho et de Steinmetz dans la ville de Cotonou.

Candidat malheureux à la présidentielle de 2016, Richard Mahougnon Sènou a œuvré pour la tenue du dialogue politique d’octobre 2019 au Bénin. Ces assises, selon lui, étaient nécessaires pour décrisper la situation sociopolitique dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus