[email protected]énin plus

Bénin – Présidentielle 2021: Joël Aïvo prend langue avec la diaspora

Le potentiel candidat à l’élection présidentielle de 2021, le professeur de droit Joël Aïvo, a tenu ce jeudi 13 Août 2020 un échange avec les béninois de l’extérieur sur l’état du pays et sur ce qui constitue pour lui les urgences et les priorités pour 2021.

Après un périple à l’intérieur du pays, le professeur de droit public, le constitutionnel Joël Aïvo, a pris langue ce jeudi avec certains béninois de la diaspora. Mus par le désir de construire un nouveau pacte national, les initiateurs de cette rencontre virtuelle ont demandé à celui dont la candidature pour l’élection présidentielle de 2021 se précise, de dire à ses compatriotes s’il est en mesure d’incarner le nouveau pacte national souhaité après la fracture actuelle.

Dans son intervention, le constitutionnaliste a d’abord mis l’accent sur la fébrilité que traverse le pays, notamment sur les plans politique et économique, avant de proposer des perspectives pour son rayonnement.

L’ex-doyen de la faculté de droit et de sciences politiques a passé en revue des événements qui ont fortement secoué la fondation de l’édifice démocratique du pays. Il n’a pas omis de rappeler les situations dramatiques de 2019 qui ont fait perdre la vie à plusieurs concitoyens qui ont succombé sous les balles des forces de l’ordre.

A en croire le potentiel candidat à l’élection présidentielle de 2021, ce sont entre autres ces assauts répétés contre l’édifice démocratique du pays qui ont fini par le convaincre qu’il a le devoir de faire quelque chose pour le pays et pour les béninois.

Un coin de voile sur les priorités…

Mû par la conviction qu’il urge pour lui de faire quelque chose pour la restauration des fondamentaux issus de la conférence des forces vives de la nation, l’agrégé de droit a entamé depuis deux ans un périple au cours duquel il invite ses compatriote à ne pas perdre la foi en leur pays mais de garder l’espoir d’un lendemain meilleur.

Pour ce faire, il invite à la mobilisation pour une alternance de qualité à la tête de l’Etat en 2021 afin que de façon solidaire le peuple béninois entame les chantiers de construction du pays.

Le conférencier n’a pas fait abstraction de ce qui constitue pour lui, les priorités. Selon lui, il faut réconcilier les cœurs et rassembler les béninois afin d’apaiser les tensions. Il faut ensuite restaurer l’Etat de droit et la démocratie, relancer l’économie du pays et redorer son image à l’extérieur.

3 commentaires
  1. Tokounon dit

    Lol

  2. Ledoux dit

    Oui, C’est Aivo Joel qu’il faut a la tete de ce Pays pour lui donner son Image d’hier

  3. Ledoux dit

    Car tout est a refaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus