Chemin de fer au Bénin @Blob J W G

Bénin: la dissolution de l’OCBN autorisée par le Parlement

Ce lundi 03 août 2020, les députés de la 8ème législature ont donné leur accord pour la dissolution de l’Organisation commune Bénin-Niger des chemins de fer et des transports (OCBN). C’était à l’occasion de la séance plénière consacrée à l’adoption de la loi loi 2020-29.

La loi 2020-29 portant autorisation de ratification de l’accord relatif à la dissolution de l’Organisation commune Bénin-Niger des chemins de fer et des transports (OCBN) et la mise en concession de la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey, signé à Cotonou le 19 mars 2015, a été adoptée ce lundi au Parlement. Par cet acte, les députés autorise le gouvernement à ratifier l’accord établi à cet effet, entre le Bénin et le Niger.

Selon le rapport de la commission chargée des Relations extérieures du Parlement, l’OCBN, depuis sa création en juillet 1959 à Cotonou, n’est parvenue à accomplir sa mission qu’en 55 ans d’existence. Un malheureux constat lié à la forte concurrence avec le transport routier menée par d’autres sociétés de transport ferroviaire de la sous-région. La dissolution de l’OCBN intervient surtout dans un contexte ou des Etats de l’UEMOA ont décidé de la mise en oeuvre d’un projet ferroviaire ouest-africain.

Que retenir de l’accord de dissolution

En raison de la mise en oeuvre du projet boucle ferroviaire ouest-africain reliant Cotonou-Niger-Ouagadougou-Abidjan, le Bénin et le Niger ont décidé de procéder à la dissolution de l’OCBN. Cet accord de dissolution validée par les députés est composé de 5 articles.

Selon La Nation, les articles de l’accord définissent les conditions de “la dissolution de l’Ocbn et de toutes ses structures afférentes à partir de l’entrée en vigueur de l’accord, la mise en concession des activités de construction, de réhabilitation, de l’exploitation et de l’entretien des ressources matérielles relatifs au transport ferroviaire sur l’axe Cotonou-Parakou-Niamey dans le cadre d’un partenariat public-privé”. On retrouve également à travers les dispositions, les modalités de l’application de l’accord et de la convention de la concession de la ligne ferroviaire. Les amendements, la dénonciation et le règlement des différends, les voies et moyens de la ratification et de sa mise en vigueur s’y trouvent également.

De Dahomey-Niger à Bénin-Niger

Créée en 1959, la société portait la dénomination « Organisation commune Dahomey-Niger ». Elle est passée à « Organisation commune Bénin-Niger » (OCBN), en 1975. L’objectif principal des deux Etats était de favoriser le commerce entre eux. L’Organisation a premièrement géré la ligne ferroviaire Cotonou-Parakou, construite dans les années 1930. Après l’accord du 19 mars 2015, l’Organisation a été rebaptisée « Benirail ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.