CHARLES-INOUSSA-SACCA-BOCO - DG Douane Ph: Bénin Révélé

Bénin – Interdiction temporaire d’importation d’œufs de table: les mises en garde du DG douane

Le directeur général des douanes et droits indirects, Charles Inoussa Sacca Boco, met en garde contre toute tentative de contournement des dispositions de l’arrêté interministériel nº 2005 3889/MAEP/MICPE/MFE/MSP/DC/SGM/DE du 13 décembre 2005.

A travers une note de service en date du lundi 10 Août 2020, le directeur général des douanes et droits indirects, Charles Inoussa Sacca Boco, met en garde les faussaires contre toute tentative d’introduction sur le marché béninois des œufs de consommation d’origine douteuse ou provenant de pays à risque.

Cette note circulaire du directeur général des douanes et droits indirects fait suite au communiqué interministériel, en date du 16 juillet 2020 et par lequel le gouvernement du Bénin rappelle aux importateurs des œufs de table, les dispositions de l’arrêté interministériel nº 2005 3889/MAEP/MICPE/MFE/MSP/DC/SGM/DE du 13 décembre 2005.

Ainsi, dans sa note de service, le colonel de la douane, Charles Inoussa Sacca Boco, met en garde contre toute tentative de contournement de l’interdiction du gouvernement.

“Toute infraction ou tentative d’infraction, précise la note de service, sera punie des peines prévues à l’article 37 de la loi N°90-005 du 15 Mai 1990 fixant les conditions d’exercices des activités de commerce en République du Bénin et celles prévues aux articles 17 et 22 de la loi N°84-009 du 15 Mars 1984 sur le contrôle des denrées alimentaires sans préjudice des sanctions prévues par le code des douanes”.

Les conditions d’importation d’œufs de table

Après le développement des raisons qui ont conduit à la décision de suspension d’importation, le Docteur Yao AKPO a rappelé les procédures à suivre dans le cadre de l’importation d’œufs de table.

Selon lui, tout importateur ou distributeur d’œufs de table doit avoir une autorisation d’importation délivrée par la Direction de l’Élevage. Ainsi, il les a invités à se conformer aux dispositions de l’arrêté interministériel N°2005-3889/MAEP/MICPE/MEF/MSP/DC/SGM/DE du 13 décembre 2005 portant interdiction temporaire d’importation, de distribution et de transit de volailles, parties et abats de volailles congelés, poussins d’un jour, œufs et aliments de bétail en provenance des pays infectés par la grippe aviaire.

Toute infraction ou tentative d’infraction aux dispositions de cet arrêté, indiquent les conférenciers, est punie et les corps de contrôle à divers niveaux ont été instruits aux fins de redoubler de vigilance dans l’application des différents textes cités, aussi bien aux frontières que sur toute l’étendue du territoire national

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus