Bénin – Fête nationale: les regrets de Ganiou Soglo sur le discours de Patrice Talon

Le Bénin a célébré le Samedi 1er Août 2020 les 60 ans de son accession à la souveraineté internationale. Sacrifiant à la tradition, le chef de l’Etat, Patrice Talon, a prononcé, la veille, un discours à la nation. pour l’ancien ministre Ganiou Soglo, le président Patrice Talon a raté encore l’occasion pour se faire une place dans le cœur de ses concitoyens.

Dans une tribune sur sa Page Facebook, Ganiou Soglo a opiné sur le discours à la nation du président Patrice Talon; discours prononcé le 31 Juillet dernier. Pour le fils cadet de l’ex-président Nicephore Soglo, le discours à la nation du vendredi dernier est une tristesse. “Dans son adresse à la nation, la plus haute autorité de notre pays se gausse des résultats économiques enregistrés par notre pays et salués à l’international .“, affirme-t-il.

Selon l’ancien ministre des sports, le président Patrice Talon, pour une nouvelle fois, vient de passer à côté d’une occasion en or de rentrer définitivement dans l’histoire du Bénin. “En effet, il aurait pu saisir l’opportunité qui s’offrait à lui pour appeler à un vrai dialogue politique avec comme objectif de réconcilier le peuple tout entier.“, indique-t-il

Au-delà d’un appel à l’union, le ministre Ganiou Soglo estime qu’il aurait été bénéfique pour Patrice Talon de projeter le pays pour les trente prochaines années afin d’apporter une lueur d’espoir aux Béninois de plus en plus inquiets de l’économie totalement affaiblie, du système de santé vétuste pour ne pas dire sclérosé.

Ce que Patrice Talon aurait dit dans son discours

L’ancien ministre des sports de Boni Yayi serait à la place du président Patrice Talon qu’il aurait pris la peine, en ces moments de pandémie et face aux difficultés que traversent les populations, d’insuffler un peu d’espoir. “J’aurais pris des mesures audacieuses pour relancer la consommation, proposé une nouvelle politique de relance de notre industrie en mettant l’accent sur la transformation.“, affirme Ganiou Soglo.

Pour l’ancien ministre de la République, le Bénin est un pays de service et en tant que président de la République, Ganiou Soglo aurait à l’occasion des 60 ans d’indépendance, proposé la baisse d’un ou de deux points de la TVA sur une période déterminée.

Il aurait par ailleurs fait de l’écologie un nouveau cheval de bataille en promettant par exemple de partir sur la production d’un coton d’un genre nouveau, «le coton bio ». Sachant que le coton équitable est sur le marché international une nouvelle niche avec énormément de subvention internationale.

Le ministre Ganiou Soglo à la place du président Patrice Talon aurait en outre lancé pour la prochaine rentrée scolaire et universitaire, des réformes pour l’école de demain. “Une école qui prend en compte les exigences de notre ère, de notre siècle dans le seul objectif de relever les défis de demain. N’est-ce pas pour cela que le gouvernement béninois emprunte à tout va?“, se demande-t-il.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus