Nicéphore [email protected] Tribune

Après un demi-siècle d’Indépendance: les nouveaux défis de l’Afrique évoqués par Soglo

L’ancien fonctionnaire de la banque mondiale, le président Maire Nicephore Soglo, a opiné ce Samedi 1er Août sur les défis qui attendent le continent africain, plus d’un demi-siècle après l’indépendance. C’est à la faveur des panels en ligne organisés par le Collectif pour la sauvegarde de la démocratie au Bénin (Csdb) dans le cadre de la célébration des 60 ans d’indépendance de l’ex-Dahomey.

Pris pour parrain des panels de réflexions organisés le 1er Août par les Béninois de la diaspora réunis dans le collectif pour la sauvegarde de la démocratie au Bénin, le premier président de l’ère du renouveau démocratique a donné son avis sur les prochains défis qui attendent les pays africains.

Sur la question de savoir comment les pays africains pourraient renégocier l’exploitation de leurs ressources minières et les accords de défense, le Vice-président du Forum des anciens Chefs d’Etat et de Gouvernements d’Afrique, Nicéphore Dieudonné Soglo, estime que si les pays africains sont souverains, il n’y a plus rien à négocier. “On n’a qu’à exercer simplement sa souveraineté. Le tigre ne proclame tout de même pas sa tigritude”, a fait savoir l’ancien chef d’Etat.

Pour lui, les conditions de base sont les unions régionales. Le président maire trouve un début de cette union dans le débat autour d’une monnaie unique. “Aujourd’hui, plus de 200 millions de personnes sont déjà réunies sur un même territoire. Le Nigéria est devenu la première puissance du continent et tend les bras à 15 autres états de l’Afrique de l’Ouest pour avoir une monnaie unique.“, fait remarquer Nicéphore Soglo.

Pour l’ex-président d’honneur du parti de la Renaissance du Bénin, l’ancien président Sourou Migan Apithy s’est bien illustré dans ce domaine. “En ce domaine, il est un grand visionnaire et précurseur. Dans son ouvrage ‘Face Aux Impasses” il invitait l’Afrique de l’Ouest à construire une fédération à partir du quadrilatère Nigéria-Bénin-Togo-Ghana. C’est ce projet que nous avons repris au niveau du Forum des Anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique et que nous essayons de vulgariser auprès des chefs d’Etat en fonction. Les autres régions de l’Afrique ne manquent pas de locomotives autour desquelles se construira la synergie d’ensemble pour le continent.“, a-t-il fait savoir.

En dehors de cette union nécessaire pour l’Afrique, le président Nicéphore Soglo estime que l’autre défi qui attend le continent est celui des menaces terroristes. Pour l’ancien président du Bénin, cette menace est une nouvelle forme de déstabilisation à travers un problème bien réel, la lutte contre la pauvreté.

Les nouvelles technologies de l’information, constitue enfin pour le président Nicéphore Dieudonné Soglo, un défi qui permettra au continent de s’ouvrir de nouvelles perspectives “et c’est à l’Afrique de travailler à réduire les rapports de force, actuellement en sa défaveur”, a martelé l’ancien chef d’Etat.

1 commentaire
  1. Fadekon dit

    Prions Jésus Christ pour qu’il sois notre bousole amen

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus