@Aip

Afrique du Sud : des « hyènes » volent les fonds destinés à la Covid-19

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a mis en garde sur des actions sévères contre les «hyènes» qui profitent des fonds publics destinés à la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Les propos cinglants du président sud-africain vont à l’endroit des fonctionnaires de l’État accusés d’avoir octroyé les appels d’offres du gouvernement, aux hommes d’affaires qui gonflent les prix des fournitures d’équipement de protection et aux administrateurs locaux qui stockent des vivres de secours. “Tenter de profiter d’une catastrophe qui coûte la vie à notre peuple chaque jour est l’action de charognards. C’est comme une meute d’hyènes encerclant des proies blessées”, a déclaré le président Ramaphosa. “Nous assistons à des vols par des particuliers et des entreprises sans aucune conscience”, a indiqué Ramaphosa.

Son propre porte-parole a pris un congé la semaine dernière après que son mari a été dénoncé dans le cadre d’appels d’offres au département de la santé de la province de Gauteng. Le couple nie tout acte répréhensible. Le président a promis des actions audacieuses contre ceux qui seront jugés coupables de détournement de fonds Covid-19. “Ceux qui ont enfreint la loi pour s’enrichir pendant cette crise ne pourront pas profiter de leur butin, quels que soient leur identité ou avec qui ils peuvent être liés”, a-t-il déclaré. L’Afrique du Sud est la plus durement touchée du continent par la pandémie et a dépassé un demi-million de cas au cours du week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus