Une « pneumonie inconnue » plus mortelle que le coronavirus éclore au Kazakhstan

L’ambassade de Chine au Kazakhstan a mis en garde contre une « pneumonie inconnue » mortelle, après que l’ex-république soviétique a signalé une augmentation des cas de pneumonie, depuis juin.

« Le taux de mortalité de cette maladie est beaucoup plus élevé que celui du coronavirus. Les services de santé du pays mènent des recherches comparatives sur le virus de la pneumonie, mais n’ont pas encore identifié le virus », a déclaré l’ambassade dans un avertissement aux citoyens chinois du pays. Alors que l’ambassade de Chine a décrit la maladie comme une « pneumonie inconnue », les responsables et les médias kazakhs ont seulement déclaré qu’il s’agissait d’une pneumonie. Il n’était pas clair pourquoi l’ambassade de Chine avait décrit la maladie comme « inconnue » ou quelles informations elle avait sur la pneumonie.

Le site Web de l’ambassade, citant des reportages des médias locaux, a indiqué que les provinces d’Atyrau et d’Aktobe et la ville de Shymkent ont signalé des pics importants de cas de la pneumonie, depuis la mi-juin. L’ambassade de Chine a déclaré que, jusqu’à présent, il y a eu près de 500 cas de pneumonie aux trois endroits, avec plus de 30 personnes dans un état critique. L’ambassade a poursuivi que le pays, dans son ensemble, a connu 1.772 décès par pneumonie au cours de la première partie de l’année, (628 en juin), dont certains ressortissants chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus