gaetane

Un djihadiste notoire à la CPI pour l’ouverture de son procès

Inculpé de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de viol et d’esclavage sexuel, le djihadiste, Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud, doit répondre de ses actes, devant la Cour pénale internationale.

Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud a été inculpé de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de viol et d’esclavage sexuel. L’homme de 42 ans aurait commis ces crimes couvrant une période où les fondamentalistes islamiques ont exploité un soulèvement ethnique touareg, en 2012, pour prendre le contrôle des villes du nord instable du Mali. Les procureurs du tribunal de La Haye feront leur déclaration d’ouverture contre l’homme qu’ils ont décrit, lors des audiences préalables au procès, comme ayant « terrorisé » les résidents locaux. La défense et les représentants légaux des victimes présumées présenteront leurs déclarations à une date ultérieure, lorsque les preuves seront présentées au tribunal.

En raison de la pandémie de coronavirus, certains participants au procès resteront à distance, et il n’était pas clair si Al Hassan serait personnellement devant le tribunal. Les djihadistes, qui ont déferlé sur Tombouctou, surnommé la « Perle du désert », ont considéré les sanctuaires comme idolâtres et les ont détruits avec des pioches et des bulldozers. Construite entre le Vème et le XIIème siècle par des tribus touaregs, Tombouctou a également été surnommée « La ville des 333 saints » qui y ont été enterrés pendant l’âge d’or de l’islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus