Ph: ECO-Reporter d'Afrique

UEMOA – Remplacement du CFA: le mois de juillet est là mais toujours pas d’ECO à l’horizon

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé la mise en œuvre du changement de nom à la monnaie des pays de l’UEMOA, le franc CFA. L’Eco, est la nouvelle monnaie qui devrait entrer en circulation en juillet ; que devient l’échéance ?

Avec son ami, le président français Emmanuel Macron, le président Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire a annoncé en décembre dernier, l’adoption par les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) d’une nouvelle monnaie qui sera l’ECO. Cette annonce aussi étonnante que soudaine a circulé comme une trainée de poudre sur tous les médias et les commentaires à divers niveaux n’ont pas manqué. Environ 7 mois plus tard, que devient la décision. L’ECO devrait être mise en circulation à partir de juillet 2020, avaient indiqué le couple Ouattara-Macron à Abidjan. Cependant, début juillet et rien ne semble montrer de signe de l’ECO et tout le monde semble avoir oublié « cette histoire de monnaie ».

Il y a à peine quelques semaines, le parlement français a voté pour prendre acte de la fin du franc CFA (une aberration d’ailleurs pour des pays qui se disent souverains) et ouvrir le chemin à l’Eco. Il va sans dire que les choses avancent et que le mois de juillet ne finirait pas sans l’entrée en vigueur de cette nouvelle monnaie ou devrait-on dire, ce nouveau look du CFA. Cependant, l’impression que donne Ouattara en ce moment, est que l’annonce de l’adoption de l’Eco n’était qu’une manœuvre savamment orchestrée pour diviser les pays africains qui tentaient de créer leur propre monnaie unique et aussi pour mettre les bâtons dans les roues de l’ECO, celle de la CEDEAO, qui excluait toute main française.

La France ne pouvant se passer de l’Afrique a donc, avec ses amis, complices, décidé de gâcher l’ambiance. Sinon, comment comprendre que l’on décide du jour au lendemain sans réelle concertation, de changer de nom (simplement) au CFA et qu’à la place ce soit l’ECO, alors même que l’Eco avait été adoptée par la CEDEAO comme monnaie unique à venir avec des caractéristiques claires et bien définies. Pourquoi en décidant d’adopter l’ECO, les pays de l’UEMOA, qui avaient déjà en commun le CFA, ne se plient-ils pas aux caractéristiques de l’ECO initiale ? Cela aurait d’ailleurs permis de faire un grand pas déjà dans la mise en œuvre de la monnaie unique de la CEDEAO. Tout ça sent mauvais pour l’Afrique et ses enfants qui pourraient encore continuer à nourrir les occidentaux pendant que leur enfants à eux meurent de faim et vivent en « sous hommes ».

1 commentaire
  1. TOTTY dit

    Alors je veut dît au dirigeants africaine de ne pas être des souprefe FRANÇAIS qu’ils travail pour leur peuple et non pour l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.