gaetane

Terrorisme : Daesh menace de s’en prendre à l’Afrique du Sud

Le groupe terroriste, Etat Islamique (EI), a menacé de s’en prendre à l’Afrique du Sud, si le pays s’engageait « dans une guerre qu’il ne peut pas se permettre».

L’Afrique du Sud envisage fortement d’intervenir pour apporter son aide militaire au Mozambique, qui est en proie à des attaques terroristes accrues. La violence dans la région de Cabo Delgado s’est intensifiée, ces derniers mois, et il a été suggéré que l’Afrique du Sud pourrait combattre les terroristes aux côtés des troupes du Mozambique et d’autres membres de l’Union africaine (UA). Cependant, cela n’a servi qu’à irriter la cellule locale de l’État islamique.

Les membres de l’État islamique (EI) ont menacé Pretoria d’éviter de «s’engager dans une guerre qu’elle ne peut pas se permettre», alors que le réseau terroriste mondial continue de faire des ravages avec son insurrection dans le nord du Mozambique. Dans un avertissement effrayant, l’Etat islamique a promis de déclencher une guerre en Afrique du Sud si ce pays tentait de s’impliquer avec son voisin du nord-est. Les insurgés ont également nargué le gouvernement, affirmant qu’une campagne terroriste orchestrée mettrait le pays à genoux sur le plan financier.

L’Afrique du Sud ne compte pas céder aux menaces

Le ministre sud-africain de la défense a réagi à la menace et indiqué que le pays ne prendrait pas cette menace à la légère, tout en soulignant que l’Afrique du Sud entrera dans la guerre contre le terrorisme. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer cette menace de l’État islamique ou de prendre son avertissement à la légère, et SANDF doit se joindre à la lutte contre le terrorisme», ont indiqué les autorités du pays.

«Il est temps que le ministre de la Défense [Mapisa-Nqakula] redéfinisse les priorités des troupes SANDF, déployées dans les rues sud-africaines, pour plutôt exécuter son mandat normal et sauvegarder les frontières sud-africaines pour retrouver la stabilité régionale. La menace du duel de Daech et de COVID-19 continue de tourmenter le pays, mais nous devons soutenir le Mozambique», ont-elles ajouté.

1 commentaire
  1. Franck dit

    Daesh, quel Daesh? Je veux que l’on m’explique comment une organisation comme Daesh, peut faire la guerre au moyen orient , en Afrique…où cette organisation trouverait-il de l’argent pour faire la guerre à tout le monde? Vous ne voyez pas qu’il y a quelque chose qui ne va pas? Qu’ils arrêtent de mentir, cette organisation est financée et soutenue par les occidentaux. Si non que l’on me dise où ils trouvent tous leurs armes, et l’argent pour payer les terroristes…Le Mozambique trouve du gaz et voilà que Daesh débarque comme par hasard en même temps que les compagnie qui vont exploiter le gaz comme Total. Comme ça l’argent ne pourra pas servir à développer le pays…mais retournera directement dans les caisses occidentaux, car le Mozambique sera obligé de payer des armes pour combattre le terrorisme. Et devinez qui vent les armes…les mêmes pays qui sont au Mozambique pour exploiter le gaz. Avec ce petit jeu…c’est comme s’ils avaient le gaz gratuitement, et font en même temps tourner leurs usines d’armements…qui n’existeraient pas sans les guerres que les pays occidentaux provoquent dans le monde. C’est ça la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus