gaetane

Tchad: réouverture du procès de hauts responsables militaires pour trafic de drogue

Au Tchad, le procès de onze personnes, dont de hauts responsables militaires, citées dans une affaire de trafic de drogue, a été rouvert, ce vendredi, au palais de justice de N’djamena.

« Le procès s’est ouvert, ce vendredi. Les personnes accusées sont présentement à l’audience« , a déclaré le premier substitut du procureur de la République, Gérard Nedeou. Parmi les mis en cause, le général de l’armée tchadienne, Tougout Abassolo, accusé, notamment de « trafic de drogue » et de « blanchiment d’argent ».

Les deux colonels et le responsable de l’ANS sont accusés d' »association et tentative de trafic de drogue », selon le parquet. Des chefs d’accusation passibles jusqu’à 10 ans d’emprisonnement, selon la loi tchadienne.

L’affaire remonte en janvier dernier, suite à la découverte, dans un véhicule en partance vers la Libye, de 246 cartons de Tramadol, un puissant antidouleur, également utilisé comme drogue dans plusieurs pays africains. La valeur du chargement était évaluée à environ 12,3 milliards de francs CFA (18,8 millions d’euros). La police avait annoncé l’arrestation de plusieurs personnes.

Une première audience s’était ouverte, fin juin, mais le procès avait ensuite été ajourné, car « le président du tribunal était malade », a indiqué, à l’AFP, le ministre de la Justice, Djimet Arabi, ajoutant que « le procès s’est ouvert, vendredi, et va se poursuivre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus