RDC : Félix Tshisekedi se débarrasse du général controversé John Numbi

Le chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, a procédé à un remaniement important, mais prudent au sein de l’armée. Alors que le très controversé général John Numbi a été mis à l’écart, d’autres officiers sous sanctions ont été réintégrés à des postes de responsabilité, rapporte The Africa Report.

L’information la plus significative qui se dégage des nombreux changements opérés par le président congolais dans l’appareil militaire est la destitution du général John Numbi. Jusqu’alors inspecteur général des FARDC, les forces armées congolaises, ce confident de Joseph Kabila était placé sous sanctions américaines et européennes, depuis 2016. Son absence à la récente réunion du haut commandement élargi de l’armée le 11 juillet a alimenté des rumeurs qui circulaient dans certains milieux diplomatiques, depuis plusieurs semaines. En particulier, Numbi est soupçonné d’avoir joué un rôle dans l’assassinat, en juin 2010, du défenseur des droits humains, Floribert Chebeya, de l’ancien président de l’ONG La Voix des sans voix, et de son chauffeur, Fidèle Bazana.

Suite à ce scandale, qui avait pris une dimension internationale, il a été démis de ses fonctions de chef de la police, avant de revenir sous les feux de la rampe en 2017, décoré de l’Ordre des héros nationaux Kabila-Lumumumba. Régulièrement soupçonné d’alimenter l’insécurité dans l’ex-Katanga, la province dont il est originaire, Numbi a été remplacé comme inspecteur général des forces armées de la République démocratique du Congo par Gabriel Amisi, dit «Tango Four», un autre officier de l’armée sous sanctions américaine et européenne pour «obstruction au processus électoral en RDC et violations des droits de l’homme». Amisi, lui aussi, était un collaborateur de longue date de l’ancien président et était jusqu’à présent chef d’état-major adjoint du renseignement. Son nouveau poste le tiendra donc à l’écart de la gestion des opérations militaires. Mais «Tango Four» a néanmoins été promu au rang de «général d’armée».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus