gaetane

RDC: dispersion d’une marche contre le nouveau président de la Commission électorale

Des milliers de congolais sont descendus dans les rues de la capitale Kinshasa pour manifester contre le désignation du nouveau président de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ronsard Malonda, pressenti prochain président de la Commission électorale ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion publique. Actuel secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), il a été entériné par le parlement au poste de président de la prochaine mandature de l’instance en charge de l’organisation des élections.

Un choix critiqué par l’opposition et la société civile qui l’accuse d’appartenir à une équipe qui a truqué des résultats des précédents scrutins (présidentiel et législatif). En effet, la marche partie du centre de Kinshasa, après cinq kilomètres, échouait sur l’esplanade de l’Assemblée avant d’être dispersée après l’emploi de gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont été brièvement interpellées.

La Céni est accusée par l’opposition d’avoir « fabriqué » des résultats en décembre 2018, en proclamant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle, et les forces politiques de son prédécesseur Joseph Kabila, majoritaires au Parlement.

Le président a ajouté qu’il veillerait « personnellement à ce que la procédure de cette désignation et le processus électoral soient crédibles de bout en bout ». Les prochaines élections sont prévues en 2023. Le choix de M. Malonda a été validé jeudi par l’Assemblée nationale. La nomination officielle doit être faite par le président Félix Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus