Piraterie: les marins sud-coréens, enlevés au large du Bénin, libérés

Les marins sud-coréens enlevés le 24 Juin 2020 au large de la côte béninoise ont recouvré la liberté. La bonne nouvelle a été annoncée ce samedi 25 Juillet 2020 par le ministère sud-coréen des affaires étrangères.

Des pirates ont enlevé cinq Sud-Coréens et un Ghanéen à bord de leur bateau de pêche au large du Bénin, ont annoncé, ce jeudi 25 juin 2020, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères et le Bureau maritime international (BMI). Un mois plus tard, c’est-à-dire ce samedi 25 Juillet, le même ministère a annoncé la libération des marins sud-coréens. Ils ont été relâchés le vendredi 24 au sud du Nigéria après plusieurs semaines de captivité.

Selon le communiqué du ministère sud-coréen des affaires étrangères, le Ghanéen qui se retrouvait à bord du Panofi Frontier, un bateau battant pavillon ghanéen, a été également relâché et a regagné l’ambassade de son pays au Nigéria. En attendant la disponibilité d’un vol en direction du Ghana où ils entendent retourner, les cinq marins sud-coréens sont hébergés dans un lieu sécurisé au Nigéria.

La piraterie maritime au large du Bénin

Le Mercredi 24 Juin 2020, le Panofi Frontier, un bateau battant pavillon ghanéen avec 30 personnes à bord, a été attaqué par des pirates le mercredi 24 juin à une soixantaine de miles (110 km) au sud de Cotonou. Le ministère sud-coréen a indiqué que cinq de ses ressortissants avaient été enlevés, de même qu’un Ghanéen.

Les six passagers étaient dans le bateau de pêche quand un groupe armé l’a attaqué. Ils seront ensuite enlevés. L’insécurité maritime au niveau de cette région devient inquiétante. Le vendredi 17 juillet 2020, un pétrolier, le MV Curacao Trader a été attaqué alors qu’il avait à bord 13 matelots de nationalités russe et ukrainienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus