gaetane

« Ouvrez les bordels maintenant ! », des prostituées manifestent en Allemagne

Des prostituées ont défilé ce vendredi à Berlin devant le Bundesrat pour exiger la réouverture des maisons closes, fermées depuis quatre mois en raison de la crise du coronavirus.

Des travailleuses du sexe ont manifesté, vendredi devant la chambre haute du Parlement allemand, le Bundesrat, pour réclamer la réouverture des maisons closes, fermées depuis près de quatre mois en Allemagne en raison de la pandémie. Dans un pays où la prostitution est légale et encadrée par la loi, elles sont privées de revenus depuis que l’Allemagne a pris des mesures drastiques pour tenter de contenir la propagation du virus qui a fait plus de 9 000 morts dans le pays.

«Ouvrez les bordels maintenant!», «L’Etat nous n… mais ne paie pas!», «Notre secteur est contraint à l’illégalité» figuraient notamment sur des pancartes et banderoles brandies par les manifestantes avec une poupée gonflable vêtue d’une nuisette rouge devant le Bundesrat qui représente les Régions, compétentes en matière de santé. «Presque tous les commerces rouvrent en Allemagne (…): les salons de coiffure, de massage, les instituts de beauté, de massages tantriques, de tatouages et de fitness, la restauration, l’hôtellerie, les saunas», fait valoir la Fédération des services sexuels BSD dans un communiqué. Mais les bordels «semblent avoir été oubliés des responsables politiques», ajoute l’organisation.

En une quinzaine d’années, l’Allemagne est devenue le plus grand bordel et marché prostitutionnel d’Europe. Ce « secteur » générait en 2013 un chiffre d’affaires annuel de 14,5 milliards d’euros, soit trois ou quatre fois plus qu’avant l’entrée en vigueur, en 2002, de la loi légalisant la prostitution. Quelque 400 000 prostituées – et un million de clients – sont recensées dans l’ensemble du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus