Real Madrid @ capture d'écran

“Nous savions que nous continuerions à gagner sans Cristiano Ronaldo”

Dans un long entretien accordé à la presse de son pays, Luka Modric est revenu sur la saison magnifique du Real Madrid couronnée par le titre de champion de Liga. Le Croate en a profité pour glisser un tacle à Cristiano Ronaldo, parti l’été 2018 à la Juventus.

Patron du milieu de terrain du Real Madrid, Luka Modric a été l’un des grands artisans du sacre des Madrilènes en Liga cette saison. A 35 ans, l’international croate est toujours précieux pour son équipe avec laquelle il a tout gagné. Dans un entretien pour le média croate ‘Sportske Novosti’, le Merengue a fait le bilan de cette grande saison, et sur la forme du Real depuis le départ de Cristiano Ronaldo pour la Juve. “Je suis très heureux d’avoir remporté mon deuxième titre de LigaJ’ai gagné 16 trophées à Madrid, dont quatre en Ligue des champions. Nous devrions avoir plus de titres nationaux. Mais bon, peu importe ce qu’il s’est passé, nous devons profiter du présent”, a confié le milieu de terrain croate.

Distancé par le rival barcelonais avant la pause forcée due à la crise sanitaire, les Madrilènes ont refait leur retard à la reprise avant de prendre les commandes du championnat dans le sprint final avec une impressionnante série de victoire. “Nous avons eu une bonne régularité dans le jeu tout au long de la saison et nous avons fait un grand travail avec cette accélération dans la dernière ligne droite après une longue pause. Une série de dix victoires consécutives, avec un seul match nul, en dit beaucoup sur ce Madrid. Nous avions aussi gagné une Supercoupe d’Espagne en janvier et nous pouvons toujours nous battre pour la Ligue des champions”, explique le numéro 10.

Enfin, le vice-champion du monde est revenu sur l’état de l’équipe depuis le départ de Ronaldo pour la Juventus en 2018 : “On ne peut pas écarter l’importance de Cristiano Ronaldo dans l’histoire du Real Madrid, mais je dois dire que nous n’avons pas angoissé parce qu’il n’était plus là, ou penser que nous ne pourrions plus avoir les mêmes ambitions. Nous étions convaincus que nous continuerions de gagner sans lui, peu importe la force de l’individu. L’équipe est toujours au-dessus du reste”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.