Abdoulaye Bio Tchané Ph: MDP

“Nous produisons déjà plus de la moitié de l’énergie que nous consommons”, Bio Tchané

D’ici deux ans, la république du Bénin atteindra l’autonomie énergétique. C’est du moins l’assurance donnée par le numéro 2 du gouvernement de la rupture, le ministre du plan, Abdoulaye Bio Tchané, au détour d’une explication sur l’atteinte des ODD, au cours de l’année 2020.

Le ministre du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a animé, ce jeudi 16 juillet 2020, une conférence de presse sur les efforts du Bénin, dans le cadre de l’atteinte des Objectifs pour le développement durable (Odd), au cours de l’année 2020.

Au cours de cette conférence de presse, le ministre a évoqué les messages passés par le Bénin, lors du forum politique de haut niveau, relatif à la mise en oeuvre des Objectifs pour le développement durable (Odd), qui s’est déroulé, par visioconférence, le lundi 13 juillet 2020.

Abordant la question de l’autonomie énergétique, Abdoulaye Bio Tchané estime que cette ressource est désormais disponible et accessible à tous et à coût abordable. “En 2016, l’électricité produite au Bénin, était de 0 mégawatt. Tout ce que nous consommons comme énergie était importée. Aujourd’hui, nous produisons déjà plus de la moitié de l’énergie que nous consommons“, a-t-il indiqué.

Pour le numéro 2 du gouvernement, cette performance énergétique, à mettre à l’actif de la vision du chef de l’Etat, Patrice Talon, n’est qu’un début. Selon lui, d’ici deux ans, “nous allons atteindre littéralement l’autosuffisance énergétique”.

Energie électrique pour tous, mais à quel prix? 

Si les efforts du gouvernement, dans l’autonomisation énergétique, sont à féliciter, l’augmentation de la tarification des coûts de la SBEE risque de faire grincer les dents.

En effet, à travers le décret 2019 – 543 du 4 décembre 2019, portant approbation du plan tarifaire de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), le Gouvernement a décidé, pour la période, allant du 1er janvier au 31 décembre 2020, et du 1er janvier au 31 décembre 2021, d’augmenter les coûts de l’énergie électrique.

Cette mesure d’augmentation du coût tarifaire de l’énergie électrique n’a pas eu l’aval des associations des consommateurs. En effet, la proposition d’augmentation, soumise à l’association « la Voix des consommateurs  », a été rejetée. Selon le président de cette association, Robin Accrombessi, cette augmentation n’est pas la bienvenue, car, estime-t-il, c’est tout le peuple, qui est confronté au marasme économique actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus