Nigéria : plus de 30 militaires tués par les combattants djihadistes

Des insurgés de Boko Haram ont mené plusieurs attaques séparées dans l’État de Borno au nord du Nigéria et plusieurs soldats ont été tués avec des centaines de blessés, rapporte le média en lligne, Sahara Reporter.

Les attaques ont eu lieu vendredi, à Baga et à Gada Blu (près de Gamboru) dans l’Etat de Borno et les assaillants, des combattants islamistes de Boko Haram, ont tué plus de 30 soldats des forces armées du Nigéria. Des centaines d’autres militaires seraient blessés, selon une source militaire citée par Sahara Reporter.

Ce nouveau massacre de soldats, intervient quelques jours après une attaque violente des djihadistes qui a fait plus de 40 morts, des soldats attachés à la 25e Brigade de la Force opérationnelle dans la ville de Damboa.

«Des combattants dans plusieurs véhicules ont pris d’assaut Baga et engagé des troupes nigérianes dans des combats intenses, tuant environ 20 d’entre eux. Ils ont également ouvert le feu avec des fusils lourds et des grenades propulsées par des roquettes sur le convoi de plus d’une centaine de véhicules militaires à Gada Blu, tuant une quinzaine de soldats », a indiqué la source.

En janvier 2015, Boko Haram a envahi la base du MNJTF et pris le contrôle de Baga, tuant des centaines de résidents et forçant des milliers de personnes à fuir vers Maiduguri. La ville a ensuite été reprise, mais les djihadistes continuent d’attaquer les militaires et les civils de la région, qui est un bastion de l’ISWAP.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus