gaetane

Nigeria: le chef de la commission anti-corruption convoqué pour détournement

Au Nigeria, le chef de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), Ibrahim Magu, a été invité par une commission spéciale d’enquête sur des soupçons de détournements de biens mal acquis saisis.

Ibrahim Magu, le chef de la commission anti-corruption, soupçonné de s’être octroyé des biens saisis, lors des perquisitions, visant des biens mal-acquis, sera entendu, à son tour, par une commission spéciale. « Conformément au principe d’équité et de justice, il était nécessaire que le directeur, M. Magu, ait la possibilité de répondre aux allégations faites contre lui, qui sont graves« , a déclaré, à l’AFP, une source au sein de la présidence, sous couvert d’anonymat.

« Pour occuper un poste (aussi) élevé que celui de directeur de l’EFCC, on se doit d’être au-dessus de tout soupçon (…) personne, je dis bien personne n’est au-dessus des lois« , a ajouté cette source. Ancien officier de police, Magu a été une figure-clé de la campagne anti-corruption menée par Buhari, depuis son arrivée au pouvoir, en 2015.

Premier pays producteur de pétrole, le Nigeria est reconnu pour les actes de corruption à grandes échelles; ce qui plombe son économie, qui est l’une des plus prospères du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus