Libye : le GNA prendra Syrte par la force si les discussions échouent (Porte-parole)

Les forces armées libyennes fidèles au Gouvernement d’accord national (GNA) internationalement reconnu attendent une solution politique pour entrer «pacifiquement» dans la ville de Syrte, rapporte le MEMO.

Le GNA a indiqué qu’il attend de trouver des moyens pacifiques pour récupérer la ville stratégique libyenne de Syrte. Selon le porte-parole des forces de Tripoli, le brigadier Abdul Hadi Dara, Tripoli « souhaitait libérer Syrte pacifiquement comme elle a libéré Watiyah et Tarhuna afin d’éviter de verser le sang des Libyens», a rapporté le Middle East monitor. Il a toutefois mis en garde les éléments de l’Armée nationale libyenne (ANL) que ses forces utiliseraient la force pour prendre la ville s’il n’y a pas d’issue pacifique aux pourparlers.

Selon le MEMO, un autre porte-parole des forces armées libyennes, pro-GNA, Muhammad Qanunu, a déclaré que ses forces se déplaçaient vers l’est, ajoutant que les forces étaient stationnées à la périphérie de la ville de Syrte, dans l’attente d’instructions pour lancer l’opération militaire «Chemin de la victoire». Pendant ce temps, le président du Haut Conseil d’État, Khaled Al-Mishri, et le président du parlement rival basé à Tobrouk, Aguila Saleh, tiennent des entretiens séparés dans la capitale marocaine, Rabat. Le porte-parole du Haut Conseil d’État, Muhammad Abdel Nasser, a déclaré aux journalistes qu’il n’y avait pas d’arrangements pour que les deux se rencontrent lors de leur visite au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus