Les recommandations de la Cedeao issues du sommet extraordinaire sur le Mali

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a insisté sur la mise en place d’un gouvernement d’union nationale ce lundi 27 juillet 2020, lors de son sommet extraordinaire sur la crise malienne.

Réunis ce lundi 27 juillet 2020 pour prendre des décisions fortes pour le retour à la paix au Mali, les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Cedeao ont recommandé de nouvelles mesures aux différentes parties prenantes de la crise sociopolitique malienne.

Les décisions entérinées pour une sortie de crise rapide au Mali, sont entre autre: « La démission des 31 députés, dont l’élection est contestée, la recomposition de la Cour constitutionnelle, ainsi que la mise en place d’un Gouvernement d’union nationale et d’une commission d’enquête pour situer les responsabilités dans les violences qui ont secoué le Mali au cours de ce mois de juillet », selon la publication du président Alassane Ouattara sur son compte Facebook ce lundi.

L’organisation sous-régionale a appelé les Maliens à tout mettre en œuvre pour préserver la stabilité et la paix dans leur pays. La situation sociopolitique malienne a pris une autre dimension, ces dernières semaines avec à la clé, des manifestions suite à l’appel du célèbre imam Mahmoud Dicko, réclamant le départ du président en exercice, Ibrahim Boubacar Keita, qui n’est qu’à 2 des 5 ans de son second mandat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus