gaetane

Les Etats-Unis tentent de saisir des pétroliers en provenance d’Iran pour Caracas

Les Etats-Unis tentent de saisir des navires transportant du pétrole iranien vers le Venezuela, dans ce qu’il convient d’appeler la dernière tentative de rompre les liens commerciaux, de plus en plus étroits, entre les deux alliés anti-américains, fortement sanctionnés.

Selon un rapport d’Al Jazeera, une plainte, pour confiscation de quatre pétroliers, transportant de l’essence raffinée iranienne, a été déposée, mercredi soir, devant le tribunal fédéral du district de Columbia aux Etats-Unis. La plainte suggère que la vente a été organisée par un homme d’affaires, Mahmoud Madanipour, lié au Corps des Gardiens de la révolution, que Washington désigne comme une organisation terroriste étrangère. « Les bénéfices de ces activités soutiennent l’éventail complet d’activités néfastes du CGRI, notamment la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs, le soutien au terrorisme et diverses violations des droits de l’homme, au pays et à l’étranger », a déclaré le procureur Zia Faruqui, citant le contenu de la plainte.

L’administration Trump a intensifié la pression sur les propriétaires de navires pour qu’ils respectent les sanctions contre les adversaires américains, comme l’Iran, le Venezuela et la Corée du Nord. En mai, il a publié un avis, exhortant l’industrie maritime mondiale à rechercher des tactiques pour échapper aux sanctions, telles que les transferts dangereux de navire à navire et la désactivation des dispositifs de suivi obligatoires – deux techniques utilisées dans les livraisons récentes de pétrole à destination et en provenance des deux pays, l’Iran et le Venezuela.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus