« L’Égypte est en mesure de changer la situation militaire rapidement en Libye si elle le souhaite »

L’Egypte envisage de plus en plus sérieusement d’intervenir militairement en Libye. Le président, Abdel-Fattah al-Sissi, a déclaré que des décisions militaires décisives, en Libye, pourraient être prises, si la sécurité du pays était menacée.

Au cours d’une réunion avec les députés alliés du chef de l’opposition libyenne, le général Khalifa Haftar, au Caire, jeudi, le président égyptien, Al Sissi, a indiqué que son pays ne resterait pas oisif face aux menaces à sa sécurité ou à la sécurité de la Libye, rapporte Reuters. « L’Égypte est en mesure de changer la situation militaire rapidement et de manière décisive si elle le souhaite », a déclaré Sissi. Il a appelé à la fin des combats entre les forces de Haftar et celles du gouvernement de Tripoli, qui est soutenu militairement par la Turquie. Sissi a indiqué que l’armée égyptienne interviendrait en Libye, si des militants fidèles au gouvernement de Tripoli avançaient sur la ville méditerranéenne de Syrte ou la base aérienne d’Al-Jufra, près du croissant pétrolier du pays.

« Nous ne resterons pas les bras croisés face à des mouvements, qui constituent une menace directe pour notre sécurité stratégique nationale à nos frontières occidentales, en particulier à la lumière de l’augmentation des opérations de renforcement militaire dans les environs de la ville de Syrte », a-t-il déclaré, selon Reuters. Les parlementaires libyens, qui ont pris l’avion, depuis le bastion de Haftar, à Benghazi, ont déclaré à Sissi qu’ils les avaient autorisés, lui et l’armée égyptienne, à intervenir pour contrer ce qu’ils ont décrit comme «l’invasion et le terrorisme turcs».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus