gaetane

Le quotidien britannique The Guardian va supprimer 180 postes

Au Royaume-Uni, le quotidien The Guardian a annoncé, mercredi, qu’il allait supprimer jusqu’à 180 emplois, dont 70 postes de journaliste, en raison du « choc économique » causé par la pandémie de la covid-19.

Les effets du coronavirus se font déjà ressentir dans la presse anglaise. Ce mercredi, le quotidien anglais The Guardian a annoncé la suppression, dans les jours à venir, d’au moins 180 emplois, dont 110 au sein des services commerciaux, publicitaires et marketing, et 70 au sein de la rédaction.

Selon la rédactrice en chef, Katharine Viner, et Annette Thomas, la directrice générale du Guardian Media Group, société éditrice du quotidien, la pandémie a entraîné des « perspectives financières insoutenables », qui devraient se traduire par un chiffre d’affaires inférieur de plus de 25 millions de livres (27,6 millions d’euros), au budget de l’année.

The Guardian vient ainsi emboîter les pas à BBC, qui avait déjà annoncé une restructuration motivée par les effets néfastes du coronavirus. Le 7 juillet, le groupe de presse britannique Reach, propriétaire des tabloïds Daily Mirror et Daily Express, avait, lui aussi, annoncé la suppression de 12% de ses effectifs, soit environ 550 emplois. Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés par la pandémie de covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus