gaetane

Le Ghana va expulser plusieurs ressortissants nigérians de son territoire

Plus d’une cinquantaine de ressortissants nigérians en attente d’être expulsés du Ghana pour être entrés illégalement dans le pays et par des routes non approuvées, le long de la frontière entre le Ghana et le Togo, a rapporté Sahara Reporter, citant des responsables du Service d’immigration du Ghana (SIG).

Les services d’immigration du Ghana ont mis la main sur 54 citoyens du Nigéria, qui sont entrés illégalement dans le pays. Selon un rapporte de Sahara Reporter, les clandestins ont été appréhendés sur différentes routes non approuvées au cours des dix derniers jours et détenus dans le hall d’arrivée du SIG Aflao, en attendant leur rapatriement dans leur pays d’origine. Selon le commandant du secteur Aflao du SIG, Frederick Baah Duodu, les procédures de leur rapatriement sont en cours et ils sont détenus dans de bonnes conditions. « Vendredi 10 juillet, trois fonctionnaires du Haut-commissariat du Nigéria au Ghana, dirigés par Daniel Tonibor, étaient à Aflao pour vérifier l’arrestation et la condition de leurs compatriotes en détention », a-t-il indiqué.

Selon la même source, la procédure de rapatriement pourrait prolonger la détention des personnes arrêtées. « Les responsables nigérians dans le pays devront activer les processus pour obtenir une lettre d’approbation des ambassades du Togo et du Bénin. Bien sûr, ils devront se rendre au ministère ghanéen des Affaires étrangères pour se soumettre à certaines procédures, afin d’obtenir des laissez-passer pour leurs citoyens. En outre, les suspects ont subi des tests de dépistage dans les ports avec leurs échantillons prélevés pour le test COVID-19, dont les résultats ne sont pas encore arrivés », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus