L’armée de l’air algérienne, la plus puissante d’Afrique

L’armée de l’air algérienne est classée la première en Afrique, selon Military Watch Magazine. Selon le média, elle est suivie de l’Égypte, de l’Angola, de l’Éthiopie et du Maroc.

L’Armée de l’air algérienne est classée la première en Afrique, selon Military Watch Magazine. « Dotée de l’une des plus grandes flottes d’Afrique, l’armée de l’air algérienne combine des quantités d’armements avec la modernité et un niveau élevé de formation du personnel d’une manière qu’aucun autre service sur le continent ne fait », a écrit le média spécialisé, dans un article publié le 8 juillet. Elle dispose de la plus puissante force de frappe aérienne en Afrique, dépassant même celle de l’Égypte (2e), qui est pourtant la première puissance militaire du continent, selon le site d’information Military Watch Magazine. Derrière ces deux pays, arrive l’Angola, suivi de l’Éthiopie et enfin du Maroc.

« L’épine dorsale de la flotte est composée d’environ 45 chasseurs lourds Su-30MKA – un dérivé avancé de la génération 4+ du Su-30 Flanker doté de capteurs puissants, d’une performance de vol impressionnante et de la possibilité d’engager toutes sortes de cibles avec un arsenal diversifié d’armes. Le Su-30 est soutenu par quatre petits escadrons tactiques de chasseurs MiG-29S de poids moyen. Les avions sont tous équipés d’armes de pointe, notamment des missiles air-air à longue portée R-27ER et R-77, les Su-30 pouvant déployer des missiles de croisière Kh-31 Mach 3 », a détaillé la même source.

Selon Military Watch Magazine : « L’Algérie déploie également la plus grande flotte de chasseurs d’attaque d’Afrique avec 36 jets Su-24M en service. Pour un rôle de supériorité aérienne dédié, il déploie également un escadron de 15 intercepteurs Foxbat MiG-25PDS, qui sont considérés comme les variantes les plus modernes de la plate-forme de troisième génération avec des capteurs avancés de quatrième génération, des systèmes d’avionique et de guerre électronique. Le MiG-25 est le jet de combat le plus lourd d’Afrique et le plus rapide du monde, et est capable de fonctionner à des altitudes extrêmes et à des vitesses de Mach 3,2 ».

« L’Algérie a régulièrement retiré les anciennes générations d’avions beaucoup plus rapidement que toute autre flotte africaine, ce qui en fait l’une des rares forces aériennes aux côtés du Soudan, de l’Ouganda et de l’Afrique du Sud, et la seule grande force aérienne du continent, à déployer une flotte entièrement composée de quatrième génération d’avions de combat » a relevé le média spécialisé.

Le même média a noté que « la seule faiblesse notable du pays en termes de capacités de guerre aérienne est le manque d’avions aéroportés d’alerte précoce, ce qui pourrait être atténué avec les achats du KJ-500 ou d’une plate-forme moderne similaire. Combinée à une formidable flotte d’hélicoptères et au réseau de défense aérienne le plus dense et le plus moderne du continent, l’armée de l’air algérienne est sans égal sur le continent africain. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus