La Turquie met en garde l’Egypte contre une intervention militaire en Libye

La Turquie a mis en garde l’Égypte contre tout déploiement de forces pour combattre dans la guerre civile libyenne, soulignant la menace d’une escalade de la violence dans ce pays riche en pétrole.

Alors que la Libye est toujours enfoncée dans une crise politico-militaire avec l’intervention de puissances étrangères, le gouvernement de Tripolie (GNA) reconnu par l’ONU, a connu des avancées notoires sur le terrain militaire avec le coup de pouce de la Turquie. Cependant, l’Egypte qui soutient le camp adverse, l’Armée nationale libyenne (ANL), a menacé de déployer ses forces si le GNA entre dans la ville stratégique de Syrte. Cette éventualité pourrait engendrer un conflit armé direct entre le Caire et Ankara. Le porte-parole du président turc Recep Tayyip Erdogan, Ibrahim Kalin, a mis en garde l’Egypte contre une « aventure militaire dangereuse ».

«L’annonce récente par le gouvernement égyptien et le parlement de donner au gouvernement le mandat, ou la licence, d’envoyer des troupes égyptiennes en Libye est très contre-productive», a déclaré jeudi Kalin lors d’un événement en ligne organisé par la politique européenne basée à Bruxelles. «Ce sera une aventure militaire dangereuse pour l’Égypte.» L’Égypte est inquiète des gains territoriaux réalisés par le gouvernement libyen du Premier ministre Fayez al-Sarraj. Le soutien turc a permis à l’administration de Sarraj de renverser le cours de la guerre, rappelle Bloomberg. Toutefois, une guerre entre les deux pays, deux alliés des Etats-Unis, pourrait ne pas faire les affaires de la Libye et envenimer les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus