Gérald Dahan: ses tweets « racistes » qui ridiculisent Sibeth Ndiaye

Sibeth Ndiaye, ancienne porte-parole du gouvernement français, a été l’objet de moqueries de la part de Gérald Dahan, après son absence dans le nouveau gouvernement du président, Emmanuel Macron.

L’humoriste, Gérald Dahan, s’en est pris a Sibeth Niaye, s’attirant les foudres des internautes, qui l’accusent de racisme, ce lundi 06 juillet 2020. C’est à travers une série de tweets, qui a été par la suite supprimée, mais relayée par Le Parisien, que Gérard Dahan a taclé Sibeth Ndiaye. Selon lui, elle « aurait été contactée pour entrer dans la Compagnie Créole ». Il a également fait constater une certaine ressemblance de l’ancienne porte-parole du gouvernement et Elisabeth Moreno, la nouvelle ministre, nommée à l’égalité femmes-hommes, à la diversité et à l’égalité des chances. Il poursuit: « Elisabeth Moreno, enlève ton masque; on t’a reconnue, Sibeth Ndiaye ».

Des propos jugés racistes

Alors que Sibeth Ndiaye a cédé sa place à Gabriel Attal, pour des « raisons personnelles », Gérald Dahan, lui, s’est amusé de son départ. « Si Sibeth Ndiaye avait été blanche et si j’avais vu une ressemblance avec une autre personnalité blanche, je l’aurais aussi dit », a-t-il expliqué, en répondant à ceux qui l’accusent de raciste. Il s’agit, pour lui, d’une blague par rapport à la coiffure surprenante qu’elle avait adoptée, après être entrée au gouvernement. « C’est ça qui m’a fait penser que c’était la même personne, avec une coiffure différente », a-t-il poursuivi. Il estime avoir supprimé ses tweets « parce que, si c’est pour prendre plus d’insultes que faire rire, ce n’est pas la peine ».

Contacté par Le Parisien, l’humoriste a justifié ses publications. « Des blagues, j’en ai fait sur chaque ministre, entrant ou sortant. C’était une blague et il n’y avait rien de raciste dans la blague ou dans mon objectif ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus