Flambée du Coronavirus au Bénin : Alexandre Hountondji dézingue le ministre de la santé

Alors que le coronavirus se propage plus rapidement au Bénin, plusieurs voix se sont levées pour pointer du doigt l’organisation des élections communales comme source de cette flambée. Le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin est monté au créneau pour balayer cette thèse. Une réponse contre laquelle l’ancien ministre Alexandre Hountondji s’est insurgé.

L’ancien porte-parole du gouvernement de Boni Yayi, Alexandre Hountondji, n’est pas allé par quatre chemins pour remettre les points sur les « I » au ministre de la santé qui a indiqué que les élections communales ne sont pas la source de la flambée des infections au coronavirus dans le pays. « Monsieur le Ministre de la santé… Je suis formel. Ce sont les activités de la campagne électorale municipale et communale du début du mois de mai qui ont remis en cause tous les efforts et sacrifices faits depuis mars 2020 », a martelé Hountondji dans un commentaire sur BENIN WEB TV.

Il poursuit en indiquant que « c’est la grande promiscuité et les brassages des foules de porteurs ou et de malades en campagne avec des personnes indemnes jusque-là, qui constituent la cause irréfutable de la propagation du virus à échelle dans nos communautés ».

Plusieurs béninois, des citoyens lambda aux personnalités publiques, tous ont déduit que la montée du bilan des infections au Covid-19 est la conséquence des communales ; mais les autorités continuent de penser le contraire. L’infectiologue affirme que «cette campagne électorale en pleine pandémie virale au stade de contamination communautaire a été déterminante dans la contamination de masses avec une flambée des cas 2 à 3 semaines après. Cette campagne électorale qui n’aurait jamais eu lieu si nous avions du respect pour la vie de nos concitoyens, coïncide en plus avec la saison actuelle. Ne nous cachons pas derrière notre index ».

Alexandre Hountondji s’en prend au ministre

Après avoir fait comprendre les réelles causes, selon lui, de la flambée du coronavirus au Bénin, l’ancien ministre s’en prend directement à Benjamin Hounkpatin, lui conseillant de ne rien dire s’il n’avait pas suffisamment d’arguments. « Monsieur le Ministre de la santé, je sais de quoi je parle. Et vous savez que je sais. Ne répétez plus jamais de tels illogismes scientifiques, sinon vous serez personnellement accusé d’avoir mis volontairement en danger la vie de vos concitoyens. Taisez-vous si vous ne pouvez pas parler; car, si vous ne savez pas vous taire, c’est donc que vous ne savez pas parler », a indiqué le médecin de santé publique.

« C’est le conseil d’un aîné, qui tient à votre intégrité et à votre probité. En tant que Ministre de la Santé, vous êtes le premier conseiller du Chef de l’Etat en matière de santé. S’il vous méprise, alors tirez les conséquences…Je ne vous en dirai pas plus », a-t-il conclu.

Notons que les communales ont eu lieu au Bénin le 17 mai dernier et aucun des gestes barrières n’a été respecté au cours de la campagne qui pourtant avait été annoncée médiatique. Les cas de coronavirus ont commencé à flambée de façon galopante dans le pays quelques semaines plus tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus