Crise malienne: l’ONU demande une enquête sur les violences

Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies appelle à une enquête sur le recours excessif à la violence par une force d’élite antiterroriste au Mali contre des manifestants antigouvernementaux le week-end dernier, faisant de nombreuses victimes civiles.

L’ONU demande une enquête sur les violences qui ont eu lieu ces derniers jours au Mali. Cette demande du bureau des droits de l’homme des Nations Unies intervient après de violents échauffourés entre des manifestants et la police Malienne la semaine dernière qui a causé plus d’une dizaine de morts.

Selon les informations confirmées par la MINUSMA, la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali, le nombre de personnes tuées est de 14 avec plus de 150 personnes blessées lors d’une violente répression de FORSAT (Force antiterroriste malienne).

Les observateurs des droits pensent que cette force spéciale d’élite a peut-être violé son mandat antiterroriste en réprimant les civils qui protestaient contre la corruption endémique du gouvernement, la fraude électorale présumée et d’autres griefs. Des témoins rapportent que les forces spéciales ont tiré des munitions mortelles lors d’affrontements avec des manifestants qui ont éclaté le 10 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus