Crise malienne : le Premier ministre se rend chez l’Imam Dicko pour lui tendre la main

A la suite des recommandations de la CEDEAO pour la formation d’un gouvernement d’union au Mali afin de mettre fin à la crise, un cabinet restreint de six membres a été formé et, après une réunion mardi, le Premier ministre Boubou Cissé s’est rendu chez l’imam Dicko pour lui tendre la main.

L’opposition malienne a rejeté les recommandations de la CEDEAO pour la fin de la crise politique qui secoue le pays depuis plusieurs semaines. Cela n’a pas empêché le président IBK de mettre en place un mini-gouvernement de six membres en espérant que les autres postes seraient occupés par les délégués de l’opposition et de la société civile. Le Premier ministre Boubou Cissé a lancé un appel à l’opposition mardi de se joindre à la nouvelle équipe pour la formation d’un gouvernement d’union. Pour accentuer son appel, le PM s’est rendu chez la figure de proue de la contestation, l’imam Dicko, afin de le convaincre de convaincre à son tour, l’opposition à prendre la main tendue.

Selon l’Afp, il lui a demandé de « s’impliquer pour que les acteurs du M5-RFP acceptent la main tendue du chef de l’Etat en rejoignant le gouvernement d’union nationale, en privilégiant le dialogue comme solution incontournable de sortie de crise ». Le mouvement devrait se prononcer mercredi en conférence de presse sur le sujet et, certainement, annoncer sa position et la marche à suivre par ses militants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus