gaetane

Crise Libyenne: Antonio Guterres dénonce une « interférence étrangère » sans précédent

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a dénoncé ce mercredi l’ingérence étrangère sans précédent dans la crise politique en Libye.

A l’occasion d’une réunion virtuelle du conseil de sécurité tenue ce mercredi, le chef de l’ONU a dénoncé une « interférence étrangère ayant atteint des niveaux sans précédent » en Libye, avec « la livraison d’équipements sophistiqués et le nombre de mercenaires impliqués dans les combats ».

Les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l’ONU, « avec un soutien externe significatif, continuent leur avance vers l’est et sont maintenant à 25 km à l’ouest de Syrte », a-t-il relevé. Dans le passé, les forces du GNA ont tenté à deux reprises de prendre la ville, a précisé le diplomate portugais.

La crise politico-sécuritaire dans ce pays nord africain s’est enlisée après l’intervention de la la Turquie et de la Russie respectivement auprès du Gouvernement d’union nationale et de l’Armée nationale libyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus