gaetane
Une femme portant un masque dans l’hôpital de Yaba, à Lagos, le 28 février 2020, où a été hospitalisé le premier malade du Covid-19, un ressortissant italien, au Nigeria. — © keystone-sda.ch

Covid-19 : quelques conseils pour mieux supporter le masque en période de chaleur

Le port du masque commence par s’infiltrer dans les comportements vestimentaires depuis l’arrivée de la Covid-19. Il n’est toujours pas chose facile pour les uns et les autres surtout en période de chaleur. Découvrez ici comment faire, afin de le supporter.

Depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les autres lieux publics… Une règle nécessaire, mais contraignante pour certaines personnes, qui ont du mal à supporter cette protection sur le long terme. Gêne respiratoire, douleurs aux oreilles causées par les élastiques, irritations cutanées… Autant de désagréments qu’il est possible d’éviter. Voici quelques conseils qui vous aideront à supporter les masques !

Eviter la couleur noire

Bien que très élégante, la couleur noire ne vous aidera pas à lutter contre la chaleur estivale, bien au contraire. A en croire Laurent Misery, dermatologue au CHU de Brest interrogé par Ouest-France, le noir empire le phénomène. « Plus une couleur est sombre plus elle absorbe les rayons du soleil qui se transforment en chaleur. Avec du noir, l’absorption est la plus importante. Le blanc, en revanche, réfléchit la lumière et n’accumule donc pas la chaleur », explique-t-il.

Miser sur du coton et des tons clairs !

Comme pour tout vêtement, la couleur et la matière de votre masque varient en fonction du goût et de la créativité de chacun. Il est donc souhaité de renoncer aux couleurs sombres au profit de teintes claires en période estivale. En effet, les couleurs sombres sont réputées pour tenir plus chaud, car elles attirent plus rapidement la chaleur. Mais aussi, la matière dont est fait le masque joue également sur l’aération de celui-ci. Il est donc conseillé de porter des masques en coton, qui favorise le confort et l’aération de son utilisateur. Les masques en fibres de bambous, qui absorbent la sudation plus facilement que les autres matières sont aussi préconisés.

Respirer par le nez plutôt que la bouche

Favorisez la respiration par le nez avec la bouche fermée lors du port du masque. En effet, la respiration par le nez génère moins de chaleur et d’humidité, qui seront retenues dans le masque. Toutefois, ce conseil n’est pas valable lors d’un effort physique, durant lequel le port du masque n’est d’ailleurs pas recommandé : il n’est possible de préserver une respiration nasale que lors d’un effort faible et modéré.

Porter correctement le masque

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) préconise de porter convenablement le masque. “Choisir un masque bien ajusté à la forme et à la taille du visage peut réduire l’inconfort. Il comprend généralement une bandelette ajustable au nez et des lanières qui s’attachent derrière la tête.”

Attention, utiliser le masque pour couvrir uniquement sa bouche réduira certes l’inconfort et facilitera la respiration, mais ne sera pas efficace contre le coronavirus. “Un grand nombre de personnes met le nez en dehors du masque : porter de cette manière, il ne peut pas être utile”, déplore Étienne Decroly, directeur de recherche au CNRS, auprès de LCI.

Changer le masque en cas d’humidité

Il n’est pas non plus nécessaire de conserver son masque une fois que celui-ci est humide, à cause de la pluie ou de la transpiration, il n’est plus efficace. Cela implique donc d’en utiliser plusieurs dans la journée. S’ils ne sont pas jetables, il est utile de prévoir deux contenants pour séparer les masques propres des masques usagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.