Categories: Monde - Santé

Covid-19 / Irlande: « Les tribunaux m’ont condamné à la prison, le confinement m’a mis à l’isolement.»

Les prisons irlandaises font subir une double peine aux détenus vulnérables de Covid-19. Un rapport à été remis a la nouvelle ministre de la justice irlandaise, Helen McEntee, sur les conséquences de la pandémie et du confinement sur les détenus, en particulier les plus vulnérables à la Covid-19.

Des centaines de prisonniers vulnérables au coronavirus sont soumis à une extrême prudence : pas de visites, pas de contacts avec les autres détenus pour éviter les infections. « Les tribunaux m’ont condamné à la prison, le confinement m’a mis à l’isolement. », a écrit un détenu irlandais dans son journal, recueilli par la Croix-Rouge. 30 heures dans sa minuscule cellule, sans sortir, a déclaré un deuxième. Un troisième confie avoir des idées suicidaires. La Croix-Rouge a également recensé des troubles du sommeil et la sensation d’être vus comme des « lépreux » au sein même des centres de détention.

Les contaminations ont été très limitées dans les pénitenciers, mais les mesures ont eu un coût non-négligeable. Même si aucun décès à l’intérieur des prisons n’a été enregistré, l’administration pénitentiaire affirme qu’en cas de deuxième vague du virus, il ne sera pas possible de recourir à la même méthode, à cause des dégâts psychologiques, selon Rfi.

Le rapport recommande, entre autres, d’élargir les critères de libération conditionnelle pour ces détenus, de répandre l’usage du masque pour multiplier les sorties et de faciliter les contacts entre détenus vulnérables, à l’écart du reste de la population carcérale. Cette décision va être mise en application en cas de reconfinement.

 

Tags: coronavirus

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.