gaetane

Côte d’Ivoire : un Bédié mal inspiré défend sa candidature et annonce un accord avec Gbagbo

Dans un entretien accordé à France 24, le candidat du PDCI-RDA à la présidentielle ivoirienne et président du même parti, Henry Konan Bédié, a abordé la question du troisième mandat du président Alassane Ouattara et aussi le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo.

Se prononçant, évidement, sur la prochaine joute électorale en Côte d’Ivoire, Bédié a donné quelques motivations liées à sa candidature à la présidentielle. Comme il l’avait dit plus tôt, Bédié dit être candidat pour les jeunes et souligne que la réconciliation nationale et le retour à l’état de droit sont entre autres chantiers auxquels il s’attaquera. « Les jeunes savent que c’est pour eux que je me présente et c’est pour qu’ils aient accès à des postes de gestion de la nation ivoirienne », a indiqué Bédié.

L’ancien président s’est donc justifié tant bien que mal, bien qu’apparemment, il était plutôt mal inspiré. Outre ses motivations, Bédié a souligné la nécessité d’observer des réformes au sein de la commission électorale du pays (CEI), qui, selon lui, en l’état actuel, n’avantage que le camp d’en face, le parti au pouvoir.

Troisième mandat de Ouattara et Laurent Gbagbo

Les autres points abordés entre autres, sont le probable troisième mandat de l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara et le retour au pays de l’autre ancien président Laurent Gbagbo. HKB indique que, selon la loi fondamentale qui régit la Côte d’Ivoire, Ouattara ne devrait plus se présenter à un nouveau mandat présidentiel, ayant déjà épuisé ses deux mandats à la tête du pays. Pour Bédié, une nouvelle candidature de Ouattara « serait illégale ».

En ce qui concerne Laurent Gbagbo, le patron du PDCI indique s’être mis d’accord avec lui mardi, pour une alliance au second tour, pour que le mieux placé ait le soutien de l’autre. Une déclaration qui intervient alors que Gbagbo n’a pas encore indiqué s’il briguerait la présidence. Aussi, faut-il retenir que l’ancien président est toujours à Bruxelles et n’a toujours pas obtenu son passeport pour rentrer. Un retour souhaité par Henry Konan Bédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus