gaetane

Côte d’Ivoire – Présidentielle: le nom de Laurent Gbagbo retiré de la liste électorale

Le nom de l’ancien président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a été retiré de la liste électorale provisoire remise à la Commission Électorale Indépendante(CEI), informe un communiqué de son avocate Habiba Toure.

Dans un communiqué en date de ce vendredi 31 juillet 2020, Habiba Toure, l’avocate de l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbgabo, s’est plaint du retrait du nom de son client de la liste électorale transmise à la CEI. Selon le communiqué,  le nom de Laurent Gbagbo a été retiré de la liste électorale provisoire après qu’il ait manifesté sa volonté de renouveler son passeport pour rentrer au bercail.

« Dans l’attente de la remise de son passeport, c’est avec stupéfaction, que le président Laurent Gbagbo a appris qu’en lieu et place de la délivrance de son passeport, « il se voyait retirer le droit de vote« , indique le communiqué de Habiba Touré. « Nous interpellons la CEI qui se veut indépendante, de jouer véritablement son rôle et de ne pas rentrer dans des manœuvres politiciennes. Nous espérons que cette omission est une erreur, qui sera immédiatement corrigée et que le président Laurent Gbagbo sera rétabli dans ses droits », ajoute le communiqué.

Habiba Touré a par ailleurs souligné dans son communiqué que :« tout comme la délivrance d’un passeport ordinaire est un droit, le droit de vote est un droit tout aussi essentiel attaché à la personne de tout citoyen ».

« Condamné à 20 ans de prison »

Ancien chef d’Etat acquitté par la CPI et actuellement en liberté conditionnelle à Bruxelles, Laurent Gbagbo reste condamné à 20 ans de prison en Côte d’Ivoire dans l’affaire dite du « braquage de la BCEAO », la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest. Jeudi, il a été désigné par son parti, le FPI pour le représenter lors de la présidentielle prévue pour le 31 octobre 2020.

Plutôt cette semaine, il s’est rendu à l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Bruxelles pour faire une demande de passeport ordinaire après avoir introduit à maintes reprises et sans succès, la demande d’un passeport diplomatique. Selon son avocate, il souhaite rentrer en Côte d’Ivoire. Pour l’heure, l’actuel chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara, lui aussi désigné par son parti pour le compte de la présidentielle 2020, garde le silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus