gaetane

Combats en cours entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie : les Azerbaïdjanais appellent à la guerre

Les combats ont repris entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie voisine, après une brève accalmie. Après la mort de soldats azerbaïdjanais, pendant les combats, des milliers de citoyens se sont rassemblés, à Bakou, pour appeler le pays a véritablement entrer en guerre contre l’Arménie.

Les forces de sécurité ont déployé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser environ 50.000 manifestants, qui ont exigé que le gouvernement déploie pleinement l’armée à la frontière avec l’Arménie, criant des slogans belliqueux, tels que: «Mort aux Arméniens» et «Ordonnez-nous d’aller à la guerre». Certains d’entre eux sont même entrés dans le bâtiment du Parlement. Les responsables gouvernementaux ont tenté de calmer la foule, en vain. À un moment donné, les manifestants ont renversé un véhicule de police. Une centaine de personnes ont été arrêtées. Les rassemblements de masse sont actuellement interdits en Azerbaïdjan, dans le but de contrôler la propagation du coronavirus.

Depuis dimanche, 16 personnes ont été tuées dans un conflit frontalier entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Le ministère arménien de la Défense a déclaré que l’incident avait commencé, après que des soldats de l’autre côté ont tenté de franchir la frontière dans un véhicule. L’Arménie et l’Azerbaïdjan faisaient partie de l’Union soviétique et sont impliqués dans un conflit territorial, depuis leur accession à l’indépendance dans les années 1990. Le problème principal est un territoire contesté appelé Nagorno-Karabakh, reconnu internationalement comme faisant partie de l’Azerbaïdjan, mais contrôlé par des Arméniens de souche. La Russie a sommé les deux camps de mettre fin aux hostilités, mercredi, et, après une brève accalmie, les combats ont repris, jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus