gaetane

Burundi: Évariste Ndayishimiye déclare le coronavirus ennemi public n°1

Au Burundi, le président Évariste Ndayishimiye a déclaré le coronavirus ennemi public numéro 1 du peuple burundais, ceci, après mort controversée de Pierre Nkurunziza.

Évariste Ndayishimiye a déclaré le coronavirus ennemi public n°1 du Burundi. « Depuis ce mercredi, je déclare la pandémie de la Covid-19 comme étant le plus grand ennemi du peuple burundais, car je me rends compte qu’elle est devenue aujourd’hui sa principale préoccupation. Nous nous engageons donc à combattre cet ennemi ».

Afin de permettre aux populations de se réadapter, le président a annoncé des mesures sociales. « Pour favoriser la propreté, le gouvernement va subventionner à 50% le prix du savon et dans les chefs-lieux des provinces, le gouvernement va diminuer le prix du mètre cube d’eau jusqu’à ce que cette pandémie soit vaincue au Burundi ».

Le chef de l’Etat a encouragé les populations à se rendre massivement dans les centres de dépistage pour se faire tester. « Si quelqu’un refuse à l’avenir d’aller se faire tester dans un tel cas, cela signifiera qu’il veut contaminer les autres volontairement. Il sera alors considéré comme un sorcier et traité aussi sévèrement que lui », a poursuivi le président.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus