Bruxelles – Passeport de Laurent Gbagbo: la version du régime Ouattara

Le gouvernement ivoirien s’est prononcé ce mercredi sur les demandes de pièces de l’ancien président, Laurent Gbagbo. En conférence de presse, Sidi Touré, porte-parole du gouvernement a indiqué que le dossier est en cours de traitement par les autorités compétentes.

Les requêtes de documents administratifs de l’ancien président, Laurent Gbagbo, dont un passeport de service, un casier judiciaire et un certificat de nationalité sont en cours de traitement par les autorités compétentes, à commencer par l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique, a fait savoir mercredi 29 juillet 2020, le porte-parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré.

« Notre chancellerie, l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles nous a informés de la réception d’une requête de passeport de service. Et le dossier est en cours de traitement auprès des autorités compétentes, en commençant par l’ambassade de Belgique« , a déclaré M. Touré, lors de sa conférence de presse, au Palais de la Présidence.

Le ministre de la Communication a reconnu, également, une autre requête introduite par M. Gbagbo pour l’obtention d’un casier judiciaire et de certificat de nationalité. “C’est un Ivoirien comme un autre, il recevra ces documents après la procédure de traitement. C’est tout a fait normal”, a-t-il rassuré.

La réaction d’Abidjan fait suite au communiqué de l’avocate de Woody de Mama qui a indiqué que l’ex-chef d’Etat avait introduit plusieurs demandes infructueuses avant de se rendre lui-même à l’ambassade de Cote d’Ivoire à Bruxelles pour une nouvelle demande.

Ces pièces permettront au président Laurent Gbagbo, non seulement de rentrer au pays, mais aussi candidater éventuellement à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus